Ville de Saint-Denis de la Réunion (Réunion).

Saint-Denis de La Réunion, nom parfois raccourci en Saint-Denis dans le langage courant, est une commune française située dans le nord du département et de la région d’outre-mer de La Réunion, dont la population s’élevait à 153 810 habitants au dernier recensement de 2019. Cette situation démographique en faisait la 20e commune de France et la plus grande de l’outre-mer français. Saint-Denis est aussi la 41e agglomération de France, avec 176 834 habitants en 2012. Son aire urbaine compte près de 200 000 habitants en 2012.

Fondée en 1669 par Etienne Régnault, “commandant” de Bourbon qui suggère d’en faire la capitale de l’île, la bourgade connaît un  développement lent, au rythme des cycles économiques de la culture du café puis de la canne à sucre, des cyclones et des épidémies. Ce n’est qu’au sortir de la Seconde Guerre mondiale que la ville se transforme profondément par le déversement massif de population à la suite de l’exode rural, couplé à une croissance due à une transition démographique en devenir.

Positionnée sur un espace littoral, Saint-Denis est aujourd’hui la capitale (chef-lieu) et le siège de la préfecture de la région-département de La Réunion. Possédant un réseau routier développé, la cité dionysienne est le principal bassin économique de l’île, où se concentrent de nombreux services et administrations.

Continuer la lecture de « Ville de Saint-Denis de la Réunion (Réunion). »

Ville de Senlis (Oise).

Senlis est une commune française, sous-préfecture du département de l’Oise, en région Hauts-de-France. Elle se situe sur la Nonette, entre les forêts de Chantilly et d’Ermenonville au sud, et d’Halatte au nord, à quarante kilomètres au nord de Paris. Ses habitants sont appelés les Senlisiens.

De fondation antique, séjour royal durant le Moyen Âge, la cité conserve de sa longue histoire un riche patrimoine et possède plusieurs musées. La vieille ville est constituée d’un ensemble de maisons et ruelles anciennes ceintes de remparts gallo-romains et médiévaux, autour d’une cathédrale gothique. L’ensemble a été préservé par la création en 1962 d’un secteur sauvegardé de quarante-deux hectares. Depuis, la municipalité et les habitants mettent en valeur le patrimoine par la restauration des  monuments et de l’habitat ancien et l’organisation de manifestations culturelles, tout en développant une activité économique tertiaire à proximité de l’autoroute du Nord (A1). Senlis fait partie du parc naturel régional Oise-Pays de France.


La préhistoire a laissé des vestiges sur le territoire communal de Senlis, des outils en pierre, des enceintes circulaires en forêt d’Halatte et les menhirs des Indrolles, découvertes par Amédée Margry en été 1869 sur la parcelle 296 dans cette même forêt. Non loin de la route du Chêne à l’Image se trouve un autre roche, la Pierre qui Corne percée de nombreux trous, qui pourrait être un menhir. À Chamant, existait une allée couverte disparue de nos jours.

Continuer la lecture de « Ville de Senlis (Oise). »

Ville de Sète (Hérault).

Sète — écrit Cette jusqu’en 1927 — est une commune française située dans le sud-est du département de l’Hérault en région Occitanie. Elle appartient à la communauté d’agglomération Sète Agglopôle Méditerranée.

Exposée à un climat méditerranéen, elle est traversée par le canal du Rhône à Sète. La commune possède un patrimoine naturel remarquable : trois sites Natura 2000 (les « herbiers de l’étang de Thau », la « corniche de Sète » et l’« étang de Thau et lido de Sète à Agde »), un espace protégé (le « Lido de Thau ») et six zones naturelles d’intérêt écologique, faunistique et  floristique.

Sète est une commune urbaine et littorale qui compte 43 858 habitants en 2019. Elle est ville-centre de l’agglomération de Sète et fait partie de l’aire d’attraction de Sète. Ses habitants sont appelés les Sétois ou Sétoises.

Par sa population, Sète est la 146e commune de France, établie sur les données de la population légale millésimées 2013 entrant en vigueur le 1er janvier 2016 et la troisième de l’Hérault. Son agglomération, ou unité urbaine est, avec 91 508 habitants, la deuxième du département.

Appelée l’île singulière (expression due à Paul Valéry), Sète a vu naître des artistes comme Paul ValéryGeorges Brassens, Manitas de Plata ou Jean Vilar.

Elle est parfois surnommée la « Venise du Languedoc » pour ses canaux quadrillant le centre-ville, sa situation insulaire entre mer, étang, canaux et graus, agrippée au Mont Saint-Clair et reliée à Marseillan par un long lido, l’ensemble contribuant à faire de Sète une villégiature prisée. Enfin, son port de pêche et ses diverses activités maritimes ont permis à cette ville de prospérer malgré la dure concurrence des autres ports méditerranéens.


En 1596, Henri de Montmorency, gouverneur du Languedoc, choisit le cap de Sète pour établir un port. Les travaux sont confiés à Jean Donnat et sont ordonnés par Pierre d’Augier, prévôt (Ancien Régime) général du  Languedoc. Faute d’argent, ils sont arrêtés en 1605.

Continuer la lecture de « Ville de Sète (Hérault). »

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.

Retour vers le haut de page