Naruto, le 7/10/2022.

Premier jour le Vendredi 7 octobre 2022 à Paris au « Carré d’encre » 13 bis rue des Mathurins 75009 PARIS (Oblitération jusqu’à 17h).

Vente générale le Lundi 10 octobre 2022.

Valeur faciale : 1,16€, 15 timbres par feuille, tirage 705.000 exemplaires.

  Voir le communiqué officiel de la Poste.

Continuer la lecture de « Naruto, le 7/10/2022. »

Singapour.

Singapour, en forme longue la république de Singapour (en anglais : Singapore et Republic of Singapore, en chinois : 新加坡 (Xīnjiāpō) et 新加坡共和国 (Xīnjiāpō Gònghéguó), en malais : Singapura et Republik Singapura, en tamoul : சிங்கப்பூர் (Ciṅkappūr) et சிங்கப்பூர் குடியரசு (Ciṅkappūr Kudiyarasu)), est une cité-État d’Asie du Sud-Est. Sa superficie est de 724,2 km2. Elle comprend 63 îles, dont la principale est Pulau Ujong (584,8 km2). Cette île est très densément urbanisée, mais la végétation luxuriante – même en plein centre-ville – a valu à Singapour le surnom de « ville jardin ». Cette abondance de verdure découle en partie d’un climat équatorial, uniformément chaud et orageux tout au long de l’année. Sa densité de population est la deuxième plus élevée au monde parmi les États  indépendants (après Monaco).

L’État de Singapour est situé à l’extrême sud de la péninsule malaise, dont il est séparé au nord par le détroit de Johor, et borde au sud le détroit de Singapour. Il est connu et souvent montré en exemple pour son  extraordinaire réussite économique. Après l’indépendance de l’Empire britannique en 1958, le rattachement à la Malaisie en 1963, puis l’indépendance en 1965, Singapour a su devenir, avec très peu de ressources naturelles et des problèmes socio-économiques importants – émeutes raciales, chômage massif, difficultés de logement et d’accès à l’eau –, l’un des pays les plus développés et les plus prospères du monde, en matière d’économie, d’éducation, de santé, de sécurité et d’urbanisme. La ville, cité souveraine, est un réduit chinois au cœur même du monde malais : la population est majoritairement composée de Chinois (74,3 %). De cette confrontation ethnique sont nés en partie les troubles qui ont accéléré son retrait de la Malaisie, le 9 août 1965.

Continuer la lecture de « Singapour. »

Thomas Stamford Raffles, militaire et naturaliste.

Thomas Stamford Bingley Raffles est un militaire et un naturaliste britannique, né le 5 juillet 1781 au large des côtes de la Jamaïque et mort le 5 juillet 1826 à Londres, célèbre pour avoir fondé la ville de Singapour.


On ignore presque tout des parents de Raffles, si ce n’est que son père, Benjamin Raffles était capitaine du vaisseau Ann sur lequel le jeune Raffles est né. Il commence à travailler à 14 ans comme employé à la Compagnie britannique des Indes orientales. En 1805, il est envoyé à Penang, en Malaisie.

En 1811, Lord Minto, gouverneur-général des Indes britanniques, le nomme lieutenant-gouverneur de Java, dans ce qui était alors les Indes néerlandaises puis, peu de temps après, gouverneur de Bengkulu à Sumatra. C’est l’époque où la Grande-Bretagne prend le contrôle de certaines parties de l’archipel aux Pays-Bas alors sous la tutelle de la France de Napoléon.

Raffles apporte à Java de nombreuses réformes : abolition de l’esclavage et du travail forcé, restauration du temple de Borobudur et d’autres monuments anciens, gouvernement semi-autonome ainsi que la conduite à gauche. Il s’intéresse aussi à l’histoire de l’île et publie une histoire de Java (History of Java).

Continuer la lecture de « Thomas Stamford Raffles, militaire et naturaliste. »

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.