Tancredo Neves, homme d’état.

Tancredo de Almeida Neves (4 mars 1910 – 21 avril 1985) est un homme d’État brésilien né à São João del-Rei (État du Minas Gerais). Ministre de la Justice, Premier ministre puis gouverneur, il fut élu président de la République en 1985 mais mourut avant d’être investi dans ces fonctions.


Diplômé en droit, Tancredo Neves commença sa carrière politique en 1934 en qualité de conseiller municipal de sa ville natale, puis il fut élu député régional à l’assemblée législative de l’État de Minas Gerais, en 1947.

Trois ans plus tard, il devint député fédéral pour son État auprès de la Chambre des Députés du Brésil. En 1953, il fut nommé ministre de la Justice par le président Getúlio Vargas. Neves occupa ce poste jusqu’à ce que Vargas se suicide en 1954. En 1960, Neves se présenta, sans succès, à l’élection au poste de gouverneur de l’État de Minas Gerais.

Le système parlementaire fut implanté au Brésil lors de la crise créée par la démission du président Jânio Quadros, le 25 août 1961. Tancredo Neves fut nommé Premier ministre par le président João Goulart et occupa ce poste de septembre 1961 à juillet 1962. La crise continua et le système parlementaire fut aboli par plébiscite en janvier 1963. Goulart fut renversé en 1964 et  Neves, qui était jusqu’alors considéré comme un modéré, devint opposant au régime militaire via le Mouvement Démocratique du Brésil (MDB). Il fut élu sénateur en 1978 et gouverneur de Minas Gerais en 1982. En 1984, il fut l’une des figures du mouvement « Diretas Já! » qui demandait des élections directes pour la présidence de la République. Neves était le candidat de l’opposition pour succéder au président João Figueiredo.

Continuer la lecture de « Tancredo Neves, homme d’état. »

Manuel Bastos Tigre, poète, journaliste et publiciste.

Manuel Bastos Tigre ( 12 mars 1882 – 2 août 1957 ) était un bibliothécaire, journaliste, poète, compositeur, humoriste et éminent publiciste brésilien.


Il étudie au Colégio Diocesano de Olinda, où il compose les premiers vers et crée le petit journal humoristique O Vigia. Il est diplômé de l’Escola Politécnica en 1906. Il a travaillé comme ingénieur chez General Electric et plus tard a été assistant géologue à l’Obras Contra as Secas, dans le Ceará.

C’était un homme aux talents multiples, puisqu’il était journaliste, poète, compositeur, dramaturge, humoriste, publiciste, ainsi qu’ingénieur et bibliothécaire . Et dans tous les domaines, il a réussi, notamment en tant que publiciste. “C’est le sien, par exemple, le slogan de Bayer qui a fait le tour du monde, garantissant la qualité des produits de cette entreprise : “Si c’est Bayer , c’est bon”. , le “Chopp em Garrafa”, inspiré du produit que Brahma a commencé à fabriquer. bouteille cette année-là, et est devenu le premier jingle publicitaire, parmi nous.”

Continuer la lecture de « Manuel Bastos Tigre, poète, journaliste et publiciste. »

Le ricin.

Le ricin commun (Ricinus communis, seule espèce du genre Ricinus) est un arbrisseau d’origine tropicale de la famille des Euphorbiacées. C’est la source de l’huile de ricin, qui a diverses applications, et de la ricine, un poison. Il est fréquemment utilisé à des fins ornementales.


Le ricin se présente sous la forme d’une plante herbacée ou arborescente, annuelle ou vivace suivant les conditions climatiques de la région. Sa hauteur est de 1 à 5 mètres en France (jusqu’à 12-13 mètres dans son habitat d’origine).

Les feuilles palmatilobées (5 à 12 lobes) sont portées par de longues tiges et leur bord est denté. Elles sont vertes ou rouges, alternes sur une spirale simple et caduques. Certaines variétés ornementales ont des feuilles dont la face inférieure et le pétiole sont colorés en rouge.

Les fleurs sont regroupées en cyathes, les fleurs femelles en haut, les fleurs mâles en bas. C’est donc une espèce monoïque. La floraison a lieu en été.

Continuer la lecture de « Le ricin. »

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.