Le singe-araignée.

Le Singe-araignée commun1 (Ateles paniscus) est un singe du Nouveau Monde de la famille des atélidés qui vit en Amérique du Sud.


Il est également appelé Singe-araignée noir, Atèle noir, Atèle à face rouge, Coata noir, Atèle coaïta, Kwata (Guyane) ou simplement Singe-araignée.

L’atèle de couleur noire pèse de 7 à 14 kg et mesure jusqu’à 63 cm (sans compter la taille de sa queue); c’est un singe diurne et arboricole vivant dans la canopée de la forêt primaire d’Amérique du Sud (de l’Amazone à la Guyane). Il ne descend pratiquement jamais au sol et ne fréquente que très peu la forêt secondaire où il manque probablement de la nourriture variée qui lui convient. C’est le singe le plus agile et rapide d’Amérique du Sud, ce en quoi il est aidé par une longue queue préhensile (71 à 90 cm), qui lui sert aussi de balancier lors de ses bonds périlleux.

Les atèles sont doués d’une agilité qui approche celle des gibbons. Sveltes et très agiles, les atèles peuvent courir à 4 pattes le long des branches, ou bien se déplacer en suspension, grâce à leurs mains sans pouces faisant office de crochets, qui prolongent leurs bras immenses, et à leur queue flexible, qui forme un cinquième membre. Ils se déplacent souvent en file indienne, le premier testant les branches pour les suivants.

Ils vivent et se déplacent en groupes matriarcaux de quelques individus (5 en moyenne), atteignant parfois une vingtaine de membres, conduit par des femelles expérimentées, évoluant sur de vastes territoires forestiers. Les mâles sont en général à l’écart. Pour défendre leur territoire, ils peuvent casser des branches et les jeter sur les animaux ou humains qui sont au sol.

Continuer la lecture de « Le singe-araignée. »

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.

Retour vers le haut de page