Antonio Ruiz, peintre.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Nos personnages célèbres
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :12 avril 2022
  • Temps de lecture :7 min de lecture

Antonio M. Ruíz (né à Texcoco, État de Mexico , 2 septembre 1892 – décédé à Mexico, 9 octobre 1964), était un peintre et scénographe mexicain autrement connu sous son surnom d’enfance ” El Corzo ” ou ” El Corcito ” (diminutif) qui est né de sa ressemblance avec un torero ou torero espagnol populaire.


Pendant son séjour à l’Académie de San Carlos, il a été dessinateur au ministère des Communications, à l’Administration fédérale des chemins de fer (au sein du Département des bibliothèques et des services graphiques) puis au ministère des Travaux publics.

Ruíz a passé la majeure partie de sa carrière à enseigner. De 1921 à 1924, il enseigne le dessin dans les écoles primaires de Mexico . Il a également travaillé comme professeur à l’École d’ingénierie et d’architecture de Mexico. Il a été professeur de perspective et de scénographie à l’ Académie de San Carlos . En 1942, il a commencé à enseigner les beaux-arts à Escuela Nacional de Pintura, Escultura y Grabado “La Esmeralda” lorsqu’il a pris la direction. Il n’a jamais été très impliqué dans le mouvement muralisme mexicain parrainé par José Vasconcelos en raison de sa carrière d’enseignant.

(suite…)

Continuer la lectureAntonio Ruiz, peintre.

Diego Rivera, peintre.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Nos personnages célèbres
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :12 avril 2022
  • Temps de lecture :11 min de lecture

Diego Rivera, né le 8 décembre 1886 à Guanajuato (Mexique) et mort le 24 novembre 1957 à San Ángel (un quartier aisé de Mexico), est un peintre mexicain. Bien qu’il ait tout au long de sa vie pratiqué la peinture de chevalet, Rivera est mondialement connu pour ses peintures murales, réalisées au Mexique, principalement à Mexico, et aux États-Unis. Ses peintures murales sont indissociables de ses convictions communistes et de sa fascination pour le passé préhispanique du Mexique.

Il fut l’époux de l’artiste Frida Kahlo.


En 1886, Diego María et son frère jumeau Carlos María Rivera naissent à Guanajuato. Carlos María décède à l’âge d’un an et demi en 1888. En 1893, la famille de Diego Rivera déménage à Mexico.

Il entre en 1896 à l’École nationale des beaux-arts de San Carlos, contre l’avis de son père qui lui aurait préféré une école militaire. En 1905, il sort diplômé de San Carlos.

(suite…)

Continuer la lectureDiego Rivera, peintre.

Emiliano Zapata, révolutionnaire.

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Nos personnages célèbres
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :12 avril 2022
  • Temps de lecture :19 min de lecture

Emiliano Zapata Salazar dit El Caudillo del Sur (8 août 1879 – 10 avril 1919) est l’un des principaux acteurs de la révolution mexicaine de 1910 puis de la guerre civile qui suivit ; son élimination, alors que son influence est déjà limitée, rentre dans le processus qui aboutira à la fin de cette guerre civile l’année suivante.

Le cœur de son combat ne fut pas des idéaux abstraits tels que la liberté ou la démocratie, mais la restitution des terres prises par les hacendados (les grands propriétaires terriens) à son village natal (San Miguel Anenecuilco, dans l’État mexicain du Morelos), et par extension (voir points 6 et 7 du plan d’Ayala) une réforme agraire restituant à tous les villages du Mexique les terres dont ils avaient la propriété collective au temps de la colonie espagnole. Encore de nos jours, il a suffisamment de prestige pour que de nombreuses personnalités ou mouvements politiques, mexicains ou parfois même étrangers, lui rendent hommage et se réclament de son héritage et du zapatisme.


Emiliano Zapata est né à Anenecuilco (qui est alors nommé Nenecuilco, ou San Miguel Nenecuilco) un village de la municipalité d’Ayala au Morelos, petit État situé à 86 kilomètres au sud de la capitale et peuplé en 1910 de 180 000 habitants qui représente alors 1,2 % de la population du pays. Avant-dernier enfant de Gabriel Zapata et de Cleofas Salazar, il a neuf frères et sœurs : Pedro, Celsa, Loreto, Eufemio Zapata, Romana, María de Jesús, María de la Luz, Jovita et Matilde. Il suit des cours à l’école primaire d’Anenecuilco, où il acquiert des rudiments de calcul et d’écriture, mais n’ira jamais plus loin dans l’instruction. Son père meurt lorsqu’il a 17 ans.

(suite…)

Continuer la lectureEmiliano Zapata, révolutionnaire.