Andrej Sládkovič, poète, publiciste et traducteur.

Andrej Sládkovic (nom Andrej Braxatoris , pseudonymes Andrej Braxatoris-Sládkovic, Andrej Sládkovic, Ondřej Krasyslav Sládkovic; * 30 Mars, 1820 , Krupina – † 20 Avril, 1872 , Radvaň nad Hronom) était un  prêtre, poète, publiciste, traducteur, critique d’ œuvres littéraires et dramatiques. Une planète (4781) Sládkovič et un lycée portent son nomà Banská Bystrica et à Krupina. A Krupina, un musée, une rue et un parc portent également son nom.

Son fils, Martin Milos Braxatoris, également prêtre évangélique, était un poète , éditeur et traducteur bien connu . Son petit-fils était le librettiste et parolier Pavol Braxatoris , co-fondateur de l’opérette slovaque et co-créateur bien connu d’ opérettes avec Gejz Dusík , comme Blue Rose , Sous le drapeau étranger et autres. Un autre descendant était Alexandra Braxatorisová (dramaturge slovaque, traductrice, librettiste) et Zora Braxatorisová. Le mari de la fille d’Elena était Jozef Jaroslav Hodža.

Continuer la lecture de « Andrej Sládkovič, poète, publiciste et traducteur. »

Le ghetto “Terezín” (Tchéquie)

Terezín (en allemand : Theresienstadt) est une ville du district de Litoměřice, dans la région d’Ústí nad Labem, en Tchéquie. Sa population s’élevait à 2 852 habitants en 2021.

Terezín est une ancienne forteresse et une ville de garnison. Pendant la Seconde Guerre mondiale, dans le cadre de la « Solution finale », les nazis mirent en place à Theresienstadt un camp de concentration, un camp de transit et un ghetto, où furent enfermés principalement des Juifs tchécoslovaques, allemands et autrichiens.


Terezín est arrosée par l’Ohře et l’Elbe et se trouve à 4 km au sud-est de Litoměřice, à 19 km au sud-est d’Ústí nad Labem et à 53 km au nord-ouest de Prague.

La commune est limitée par Litoměřice et Křešice au nord, par Travčice à l’est et au sud, par Bohušovice nad Ohří au sud et par Keblice, Lovosice et Mlékojedy à l’ouest.

À la fin du XVIIIe siècle, les Habsbourg érigent la forteresse à proximité de la confluence de l’Elbe et de l’Ohře et la baptisent Theresienstadt en l’honneur de l’impératrice Marie-Thérèse.

Continuer la lecture de « Le ghetto “Terezín” (Tchéquie) »

Bonne et heureuse année 2022 !

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.

Retour vers le haut de page