Marin Držić, prosateur et dramaturge.

Marin Držić ou Marino Darsa (1508-1567) est considéré comme le plus grand prosateur et dramaturge de la République de Raguse.


Né à Dubrovnik, alors la république indépendante de Raguse dans une famille nombreuse, Marin Držić reçoit une éducation religieuse  particulièrement peu adéquate à son tempérament rabelaisien, et est ordonné prêtre en 1526. En 1528, il est envoyé à Sienne pour étudier le droit canon. Sa personnalité chaleureuse et extravertie le rend populaire au milieu des autres étudiants, mais il perd peu à peu tout intérêt pour l’étude, et rentre à Dubrovnik en 1543, âgé de 35 ans, après un bref séjour à Vienne. Il mène durant ces années une vie aventureuse, fréquente les hors-la-loi de sa ville natale, voyage à Constantinople et Venise ; il tente même de convaincre les Medicis de l’aider à renverser l’oligarchie au pouvoir dans la République. Marin Držić meurt soudainement à Venise en 1567, et est enterré dans la basilique San Zanipolo, où l’Académie croate des sciences et des arts de Zagreb fit poser en 1972 une plaque en son honneur.

Marin Držić, cadet d’une famille plébéienne de marchands originaire de Kotor, est né à Dubrovnik, vraisemblablement en 1508, dans la maison paternelle proche du Palais des Recteurs. Sa famille, dont la lignée avait perdu au xive siècle ses droits de noblesse, descendait d’un fils illégitime. Sa mère Anukla était issue de la famille bourgeoise respectée des Kotruljević. Bien que plébéiens n’ayant pas accès au pouvoir ragusain, les Držić avaient gardé un droit de protection sur l’église de Tous-les-Saints qui passa au clerc Marin, plus tard titulaire de l’église Domino et de celle de Saint-Pierre dans l’île de Koločep. Ainsi qu’au second recteur de la même église, Nikola Gozze, ceci lui apportait les revenus de terres ecclésiastique comme celles de la Dubrovačka Rijeka.

Continuer la lecture de « Marin Držić, prosateur et dramaturge. »

Anton Tomaz Linhart, dramaturge et historien.

Anton Tomaž Linhart (11 décembre 1756 – 14 juillet 1795) était un dramaturge et historien carniolien, surtout connu comme l’auteur de la première comédie et pièce de théâtre en général en slovène, Županova Micka (Micka, la fille du maire) . Il est également considéré comme le père de l’historiographie slovène , puisqu’il a été le premier historien à écrire une histoire de tous les Slovènes en tant qu’unité, rejetant le concept précédent qui se concentrait sur des provinces historiques uniques. Il fut le premier à définir les Slovènes comme un groupe ethnique à part et à jeter les bases de l’ethnographie slovène.


Linhart est né dans la ville de la Haute-Carniole de Radovljica, qui faisait alors partie de la monarchie des Habsbourg, et a baptisé Thomas Antonius Leanhorht. Son père Wenceslaus était un fabricant de bonneterie tchèque qui avait déménagé à Carniola depuis la Bohême. La mère de Linhart, Theresia née Kunstl, est décédée à l’âge de neuf ans, et son père a ensuite épousé Agnes Kappus le 8 juin 1767. Sa belle-mère était une noble carniolienne (slovène) de la famille Kappus (également Kapus ) von Pichelstein, une famille prospère qui a vécu pendant des siècles à Kamna Gorica en Haute-Carniole, où la famille possédait une fonderie de fer et une mine de fer depuis la fin du Moyen Âge, peut-être depuis le XIIe siècle. Marcus Antonius Kappus von Pichelstein (1657–1717), a travaillé comme missionnaire jésuite à Sonora (c’est-à-dire la région frontalière entre les États-Unis d’aujourd’hui et le Mexique). De là, il écrivit des lettres à ses amis à Vienne et à ses proches en Carniole. Dans ces lettres, il décrivait les découvertes faites par des expéditions de recherche en Arizona et en Californie et décrivait les conditions de vie, le climat, etc. Carolus Josephus Kappus von Pichelstein, un neveu de Marcus Antonius, était membre de l’Academia Operosorum, qui a été fondée à Ljubljana en 1693 après  l’exemple d’académies similaires en Italie. Vladimir Kapus von Pichelstein (1885–1943), écrivain et éditeur slovène, était également issu de la famille Kapus.

Continuer la lecture de « Anton Tomaz Linhart, dramaturge et historien. »

L’adonis.

L’adonis de printemps ou adonide de printemps est une plante vivace formant des touffes qui appartient à la famille des Renonculacées. Ses fleurs jaunes printanières illuminent les prairies sèches et zones rocailleuses avant l’apparition des feuilles. Mais attention, elle est potentiellement toxique, derrière sa couleur vive.


Adonis vernalis fait 10 à 30cm de hauteur et se développe facilement au soleil des plateaux calcaires bien dégagés des Causses, des Cévennes et de l’Alsace. Parfaitement rustique, elle se plait en zone de montagne ainsi que dans les pelouses et prairies sèches, arides, les sols calcaires, sablonneux, bien drainés, les rocailles pierreuses. Ne vous avisez pas de la déplacer, elle le supportera très mal.

Continuer la lecture de « L’adonis. »