Alfons Mucha, affichiste, illustrateur, graphiste, et peintre.

Alfons Mucha (aussi orthographié Alphonse Mucha et Alphons Mucha), né à Eibenschütz (actuel Ivančice) le 24 juillet 1860 et mort à Prague le 14 juillet 1939, est un affichiste, illustrateur, graphiste, peintre, et professeur d’art tchécoslovaque, fer-de-lance du style Art nouveau.


Le 24 juillet 1860, Alfons Mucha naît à Ivančice, dans le sud de la Moravie. Il est le deuxième enfant d’Ondrej Mucha, huissier de justice. Son aptitude au chant lui permet de poursuivre son éducation dans la capitale morave, Brno où il obtient une place dans une chorale de l’église Saint-Pierre. Très peu de ses dessins de jeunesse ont été conservés. Parmi ceux-ci, se trouve Ukřižování (La Crucifixion), dessiné à l’âge de huit ans. À l’occasion d’un voyage, il rencontre le dernier représentant de la peinture sacrale baroque, le vieux maître Umlauf, dont les fresques que l’on pouvait voir dans l’église d’Usti et surtout dans l’église Saint-Ignace de Prague ont profondément marqué Mucha.

Continuer la lecture de « Alfons Mucha, affichiste, illustrateur, graphiste, et peintre. »

Edwin Howard Armstrong, ingénieur et inventeur.

Edwin Howard Armstrong (18 décembre 1890 à New York – 31 janvier 1954 à New York) est un ingénieur et inventeur américain. Il a été avant tout le « père malheureux » de la technique de diffusion radiophonique appelée « modulation de fréquence » qui s’est développée d’abord aux États-Unis puis progressivement dans le reste du monde. Sa manière de travailler mettait en avant l’expérimentation et le raisonnement. Edwin Howard Armstrong se méfiait des déductions trop théoriques et trop abstraites. Ses combats et ses procès avec l’industrie de l’électronique eurent raison de lui.


Armstrong fut l’un des inventeurs les plus prolifiques de l’histoire de la radioélectricité doublé d’un visionnaire. Il déposa plusieurs brevets exceptionnels dans l’histoire de la radio :

– le circuit à réaction (breveté en 1914) ;
– la super-réaction (brevetée en 1922) ;
– le récepteur superhétérodyne qui définit la structure du récepteur radio moderne puisque toujours utilisé de nos jours (breveté en 1918).

Ce dernier brevet fut déposé alors que E. Armstrong était en France comme militaire au titre de la Première Guerre mondiale. Il a sans doute été influencé par des ingénieurs français comme Lucien Lévy, à l’époque chef de laboratoire de la radio militaire de la tour Eiffel.

Continuer la lecture de « Edwin Howard Armstrong, ingénieur et inventeur. »

Antonin Slavíček, peintre.

Antonín Slavíček ( 16 mai 1870 , Prague-Vieille ville [1] – 1er février 1910, Prague – Holešovice était un peintre impressionniste tchèque. C’est un haut représentant de l’ art tchèque vers 1900 , qui est issu de l’héritage du réalisme maussade, mais déjà en 1898 il commence à créer des peintures avec une tache de couleur, hâtive et tremblante, qui évoque l’impression de mouvement et de tourbillon. Il était passé maître dans l’art de capturer la lumière et l’ombre.

Il a créé ses œuvres à Hostišov dans une région appelée la Sibérie tchèque, où il est allé voir l’écrivain Jan Herben. Dans les années 1903 – 1905 il est resté dans Kameničky près Hlinsko . Il avait envie de connaître le paysage de la région de Vysočina après avoir lu le roman L’ Occident de 1899 de Karel Václav Raise ( 1859 – 1926 ). Il a essayé de capturer le caractère et les changements du paysage local. Ses plus de soixante-dix tableaux, qu’il a peints ici, sont considérés comme ses chefs-d’œuvre. En raison du fait que sa femme Bohumila a grandi à Štolmíř en Bohême centrale, certaines de ses peintures ont également été réalisées ici. Il s’agit, par exemple, du tableau Église de Štolmíř , qui représente l’ église baroque monumentale locale de St. Havel . Aujourd’hui, le tableau est conservé à la Galerie d’Art Moderne de Roudnice nad Labem . A la fin de sa vie (depuis 1905 ) il peint les coins de Prague , qui deviennent sa nouvelle inspiration et le thème principal de ses toiles.

Continuer la lecture de « Antonin Slavíček, peintre. »

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.

Retour vers le haut de page