Emil Holub, médecin, explorateur et cartographe.

Emil Holub (7 octobre 1847 – 21 février 1902) était un médecin, explorateur, cartographe et ethnographe tchèque en Afrique.


Holub est né à Holice en Bohême orientale (alors au sein de l’ Empire  autrichien , aujourd’hui République tchèque ) dans la famille du médecin municipal. Après des études au lycée de langue allemande de Žatec (Saaz), il est admis à l’ Université de Prague où il obtient un diplôme de docteur en médecine (1872).

Holub, carte maximum, Tchécoslovaquie.

Continuer la lecture de « Emil Holub, médecin, explorateur et cartographe. »

Jan Kollár, écrivain, archéologue et scientifique.

Ján Kollár (29 juillet 1793 – 24 janvier 1852) était un écrivain slovaque (principalement poète), archéologue, scientifique, homme politique et principal idéologue du panslavisme.


Il étudie au Lycée luthérien de Presbourg (Pozsony, Royaume de Hongrie , aujourd’hui Bratislava, Slovaquie ). En 1817, il s’inscrit à l’ Université d’Iéna .  Sa participation à la Wartburgfest (18 octobre 1817) a depuis été considérée comme une expérience formatrice en ce qui concerne ses opinions sur le panslavisme.

Il a passé la majeure partie de sa vie d’adulte comme aumônier de la communauté luthérienne peuplée mais pauvre de la communauté luthérienne slovaque de Pest ( Royaume de Hongrie , aujourd’hui partie de Budapest , Hongrie ). À partir de 1849, il est professeur d’ archéologie slave à l’ université de Vienne , et à plusieurs reprises il agit également comme conseiller du gouvernement autrichien pour les questions concernant les Slovaques . Il est entré dans le mouvement national slovaque dans sa première phase.

Continuer la lecture de « Jan Kollár, écrivain, archéologue et scientifique. »

Alois Jirásek, écrivain.

Alois Jirásek (23 août 1851, Hronov , Royaume de Bohême – 12 mars 1930, Prague ) était un écrivain tchèque, auteur de romans historiques et de pièces de théâtre. Jirásek était professeur d’histoire au lycée à Litomyšl et plus tard à Prague jusqu’à sa retraite en 1909. Il a écrit une série de romans historiques imprégnés de foi en sa nation et en marche vers la liberté et la justice. Il était proche de nombreuses personnalités tchèques importantes comme M.Aleš , JV Sládek , KV Raisou ZJ Nejedlý . Il a fréquenté un club d’art à Union Cafe avec eux. Il a travaillé comme rédacteur dans le magazine Zvon et a été nominé pour le prix Nobel de littérature en 1918, 1919, 1921 et 1930.


Alois Jirásek est né le 23 août 1851 à Hronov , dans le royaume de Bohême (actuelle République tchèque ), qui faisait alors partie de l’ empire autrichien. Il est né dans une famille de petits fermiers et de tisserands aux moyens modestes. Son père était Josef Jirásek (1822-1901) qui a d’abord travaillé comme tisserand puis comme boulanger. Le nom de sa mère était Vincencie Jirásková, née Prouzová (1821-1887). Alois avait huit frères et sœurs : Helena, Josef, Emília, Rudolf, Žofie, Božena, Adolf et Antonín. Il a fréquenté le lycée bénédictin allemand de Broumov (1863-1867) et le lycée tchèque de Hradec Králové(1867-1871). Il étudie ensuite l’histoire à l’ Université Charles (1871-1874). Après avoir terminé ses études, il est retourné à Litomyšl où il a enseigné l’histoire. Il a également écrit ses premières œuvres importantes ( L’histoire des philosophes ou Psohlavci ). Le 11 août 1879, il épousa Marie Podhajská. Ils ont eu huit enfants ensemble, sept filles et un fils.

Continuer la lecture de « Alois Jirásek, écrivain. »

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.