Œuvre de Séraphine Louis, le 25/02/2022.

Premier jour le Vendredi 25 février 2022 à SENLIS (60) au Musée d’Art et Archéologie de Senlis, Place Notre-Dame, de 9H à 13H et de 14H à 18H, 60300 SENLIS (uniquement le vendredi).

à PARIS (75) au Carré d’Encre, de 10H à 17H, 13 bis rue des Mathurins, 75009 PARIS.

Vente générale le 28/02/2022.

Valeur faciale : 2,86€, 9 timbres par feuille, tirage : 612.000 exemplaires.

Continuer la lecture de « Œuvre de Séraphine Louis, le 25/02/2022. »

Le Mont Cervin (Suisse)

Le Cervin (en allemand : Matterhorn, en greschòneytitsch Matterhòre, en franco-provençal : Grand’Bèca, en italien : Cervino) est, avec une altitude de 4 478 mètres, le 12e sommet des Alpes. Il est situé sur la frontière italo-suisse, entre le canton du Valais et la Vallée d’Aoste.

Le Cervin est la montagne la plus connue de Suisse, notamment pour l’aspect pyramidal qu’elle offre depuis la ville de Zermatt, dans la partie alémanique du canton du Valais ; son image est régulièrement utilisée pour les logos de marques telles que Toblerone ou Ricola.

L’ascension par l’arête du Hörnli, le 14 juillet 1865, fut considérée comme le dernier des grands exploits de l’alpinisme dans les Alpes. Mais cette ascension se solda, au début de la descente, par la mort de 4 des 7 membres de la cordée victorieuse.

Sa face nord est l’une des trois grandes faces nord des Alpes avec celles de l’Eiger et des Grandes Jorasses.

Continuer la lecture de « Le Mont Cervin (Suisse) »

Theodosius Florentini, frère capucin.

Theodosius Florentini (23 mai 1808 à Münster, dans les Grisons , Suisse – 15 février 1865 à Heiden , en Appenzell ) était un frère capucin suisse, fondateur d’ordres et d’institutions religieuses catholiques.


Theodosius Florentini est né le 23 mai 1808 à Münster, dans les Grisons. Il entra dans l’Ordre franciscain des Capucins le 22 octobre 1825, fut ordonné prêtre en 1830, et nommé maître des novices, et conférencier en philosophie et théologie. En 1838, il devint tuteur à Bade ; en 1845 supérieur et curé à Coire ; en 1857 définiteur , et en 1860 vicaire général du diocèse de Coire.

Après la guerre du Sonderbund , le Parti radical s’opposa aux intérêts catholiques. En conséquence de sa défense de l’Église, le Père Théodose s’enfuit en Alsace en 1841. En août de la même année, il revint. Il fonda l’Institut des Sœurs de la Sainte-Croix de Menzingen . En l’église des Capucins d’ Altorf, le 16 octobre 1844, les trois premières sœurs reçoivent l’habit du Tiers-Ordre de Saint-François . Leurs constitutions leur enjoignent de se faire tout à tous pour gagner des âmes au Christ et de ne rien faire qui puisse rebuter personne de leur mode de vie. De cette fondation est née la congrégation des sœurs enseignantes, avec leur maison-mère à Menzingen.

Continuer la lecture de « Theodosius Florentini, frère capucin. »

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.

Retour vers le haut de page