Francysk Skaryna, homme de lettres et imprimeur.

Francysk Skaryna (en biélorusse : Францыск Скары́на, Frantsysk Skaryna, parfois Франці́шак Скары́на, Frantsichak Skaryna ; en russe : Франциск Скорина, Frantsisk Skorina ; en polonais : Franciszek Skaryna ; en latin : Franciscus Scorina) est un homme de lettres slavophone du grand-duché de Lituanie (aujourd’hui Biélorussie). Il est célèbre pour avoir été le premier à traduire et à imprimer la Bible en langue slave orientale. Son œuvre a profondément influencé la langue et la littérature biélorusses dont il est souvent considéré comme le précurseur, voire le créateur.

Continuer la lecture de « Francysk Skaryna, homme de lettres et imprimeur. »

Anton Makarenko, pédagogue.

Anton Semionovitch Makarenko (en russe : Антон Семёнович Макаренко), né le 1er mars 1888 (13 mars 1888 dans le calendrier grégorien) à Belopolie (oblast de Soumy, Ukraine), mort le 1er avril 1939 à Moscou, était un pédagogue russe. À la suite de la Révolution russe, il a fondé des maisons coopératives pour les orphelins de la guerre civile, notamment la colonie Gorki. Plus tard, sous les auspices de Staline, la commune Dzerjinski à Kharkov. Makarenko a écrit plusieurs ouvrages, aux nombres desquels Le Poème pédagogique (Педагогическая поэма), une histoire romancée de la colonie Gorki, a été très populaire en URSS. Le film Le Chemin de la vie réalisé par Nikolai Ekk en 1931 est grandement inspiré de l’expérience de Makarenko. La même expérience présentée du point de vue des élèves d’un tel établissement, est relatée dans la nouvelle autobiographique de Grigori Belykh et L. Panteleïev portée l’écran en 1966 sous le titre La République ChKID.

Continuer la lecture de « Anton Makarenko, pédagogue. »

Kārlis Miesnieks, peintre réaliste.

Kārlis Miesnieks (né le 31 janvier 1887 à Jaunpiebalgas pagasts dans le Gouvernement de Livonie – mort le 25 octobre 1977 à Riga en Lettonie) est un peintre réaliste letton. Il est le frère de l’écrivain Jonāss Miesnieks.


Kārlis Miesnieks est né dans la maison Vecviņķi de Jaunpiebalgas pagasts en Lettonie sous l’Empire russe. Ses parents étaient des paysans. Kārlis a été scolarisé à l’école de Jaunpiebalga et à l’école de Cēsis. Après avoir travaillé comme enseignant à l’école populaire il fait son initiations à la peinture dans l’atelier de Jūlijs Madernieks. En 1910, il part pour Saint-Pétersbourg où il intègre l’école de Société impériale d’encouragement des beaux-arts dans la classe d’Arkadi Rylov. À partir de 1911, il étudie à l’Académie d’art et d’industrie Stieglitz dont il sort avec diplôme de peintre-décorateur en 1915. De retour en Lettonie, il travaille comme professeur de dessein à l’école de Nītaure et à l’école paroissiale de Saint-Martin de Jaunpiebalga, à l’école de Mazsalaca et à l’école commerciale de Riga. En 1920 — 1924, il dirige le studio des

Continuer la lecture de « Kārlis Miesnieks, peintre réaliste. »

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.