Alexandre Spendarian, compositeur et chef d’orchestre.

Alexandre Spendarian, Spendiaryan, ou Spendiarov (en arménien Ալեքսանդր Սպենդիարյան, en russe Александр Спендиаров ; 1er novembre 1871 – 7 mai 1928, Erevan) est un compositeur et chef d’orchestre arménien. Il est considéré comme le père de la musique classique arménienne. Il a donné son nom au théâtre national d’opéra et de ballet de l’opéra d’Erevan (1932).


Né à Kakhovga (en Crimée) en 1871, Alexandre Spendiarian a vécu une enfance baignée de musique à Simféropol, sa mère pianiste lui inculquant dès le plus jeune âge la passion du chant. Durant ses années d’étude à la faculté de droit de l’université de Moscou, il est violoniste dans l’orchestre de l’université. Grace aux études effectuées chez Rimsky-Korsakov, sa musique acquiert une dimension plus sophistiqué, plus fine, pour lesquels Spendiarov n’hésite pas de se servir des thèmes populaires d’Arménie et de la Crimée qu’il connaissait depuis son enfance, passée dans ces deux pays.

Continuer la lecture de « Alexandre Spendarian, compositeur et chef d’orchestre. »

Nikolaï Nekrassov, poète, écrivain et critique.

Nikolaï Alekseïevitch Nekrassov (en russe : Николай Алексеевич Некрасов, plus connu en français comme Nicolas Nekrassov), né le 28 novembre 1821 (10 décembre 1821 dans le calendrier grégorien) et mort le 27 décembre 1877 (8 janvier 1878 dans le calendrier grégorien) à Saint-Pétersbourg, est un poète russe, écrivain, critique et éditeur associé de Vissarion Bielinski et auteur du célèbre poème intitulé Les Femmes de Russie (1871-1872).


Nicolas Nekrassov est né dans la petite ville de Nemirov1 en Podolie, où son père tenait garnison. Une mère d’origine polonaise (Zakrzewska) et douze frères ou sœurs complétaient cette famille de petite noblesse de province.

Menant la vie désordonnée que pouvaient avoir certains gentilshommes de son temps, le père, après avoir dissipé un modeste patrimoine, se trouva réduit à accepter les humbles fonctions de commissaire de police rural. Le petit Nicolas l’accompagnait souvent dans ses tournées, y prenant contact avec les milieux populaires, leurs mœurs, leurs idées et leurs misères.

Continuer la lecture de « Nikolaï Nekrassov, poète, écrivain et critique. »

Lesya Ukrainka, écrivaine et poète.

Lesya Ukrainka ( ukrainien : Леся Українка ) (né Larysa Petrivna Kosach ( ukrainien : Лариса Петрівна Косач ) (25 Février [ OS 13 Février] 1871-1 Août [ OS 19 Juillet] 1913) était écrivaine, mieux connue pour ses poèmes et ses pièces de théâtre. Elle était également une militante politique, civile et féministe active.

Parmi ses œuvres les plus connues figurent les recueils de poèmes Sur les ailes des chansons (1893), Pensées et rêves (1899), Échos (1902), le poème épique Conte de fées antique (1893), Un mot (1903), pièces de théâtre Princess (1913), Cassandra (1903-1907), Dans les catacombes (1905) et Forest Song (1911).

Continuer la lecture de « Lesya Ukrainka, écrivaine et poète. »

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.