Mikhaïl Kalinine, révolutionnaire et homme politique.

Mikhaïl Ivanovitch Kalinine (en russe : Михаил Иванович Калинин), né à Vierkhniaïa Troïtsa le 7 novembre 1875 (19 novembre 1875 dans le calendrier grégorien) et décédé à Moscou le 3 juin 1946, est un  révolutionnaire, homme politique et dirigeant soviétique, président du Præsidium du Soviet suprême, et donc dirigeant de jure de la RSFS de Russie, puis de l’Union soviétique de 1919 à 1946.


Issu d’une famille russe paysanne pauvre de la région de Tver, Kalinine travaille avec son père dans l’agriculture puis en usine à Saint-Pétersbourg en 1889, dans le Caucase, puis à Reval (Tallinn), au gré de ses arrestations et de ses exils. Ouvrier métallurgiste — il est à partir de 1896 tourneur aux usines Poutilov — il adhère au Parti ouvrier social-démocrate de Russie dès sa fondation en 1898 dans la faction bolchévique partisane des théories de Lénine.

Continuer la lecture de « Mikhaïl Kalinine, révolutionnaire et homme politique. »

Le métro de Moscou (Russie).

Le métro de Moscou (en russe : Моско́вский метрополите́н, Moskovsky metropoliten) est le principal système de transport en commun de la capitale russe Moscou. Composé de quatorze lignes d’une longueur totale de 410 km et comprenant 236 stations il transporte en moyenne 6,25 millions de passagers par jour, ce qui en fait le métro le plus fréquenté d’Europe.

Le réseau, qui est principalement souterrain, comprend 11 lignes radiales qui se croisent dans des stations situées au centre de la ville et une ligne circulaire (la Ligne Koltsevaïa no 5) à peu près au niveau de la Ceinture des Jardins en correspondance avec l’ensemble des autres lignes. Les stations sont éloignées les unes des autres (en moyenne 1,7 km) ce qui permet une vitesse commerciale élevée (en moyenne 42 km/h). Les stations, souvent enterrées à grande profondeur, ont un décor soigné qui en fait un des bijoux architecturaux de la ville. Certaines stations sont de remarquables témoins de l’art de l’époque du réalisme socialiste. Hormis les lignes 4 et 12 les stations ont une longueur de 162 m et permettent d’accueillir des rames comprenant huit voitures de longueur standard (19 m de long). Les rames circulent sur des voies à écartement large (1 520 mm) et sont alimentées par troisième rail.

Continuer la lecture de « Le métro de Moscou (Russie). »

Vatslav Vorovsky, révolutionnaire, critique littéraire, publiciste et diplomate.

Vatslav Vatslavovich Vorovsky ( russe : Ва́цлав Ва́цлавович Воро́вский ; polonais : Wacław Worowski) (27 octobre 1871 – 10 mai 1923) était un bolchevique russe, révolutionnaire marxiste, critique littéraire, publiciste et diplomate soviétique . L’un des premiers diplomates soviétiques, Vorovsky est surtout connu comme la victime d’un assassinat politique en mai 1923 à Lausanne , en Suisse , où il était le représentant officiel du gouvernement soviétique à la Conférence de Lausanne.


Vatslav Vorovsky est né le 27 octobre 1871 à Moscou, fils d’un noble et ingénieur ethniquement polonais mais russifié. Après l’achèvement de l’école secondaire , Vorovsky s’est inscrit à l’ Université de Moscou , où il a été exposé aux idées du radicalisme politique.

Vorovsky est devenu actif dans le mouvement socialiste en 1895. Il a été arrêté par la police secrète tsariste peu de temps après et condamné à trois ans d’exil dans la ville d’ Orlov. À sa libération, Vorovsky a adopté un nouveau pseudonyme underground, « P. Orlovsky », en hommage à cette expérience. Au cours de sa carrière clandestine, Vorovsky a également utilisé les pseudonymes “Y. Adamovich”, “M. Schwarz”, “Josephine” et “Felix Alexandrovich”.

Continuer la lecture de « Vatslav Vorovsky, révolutionnaire, critique littéraire, publiciste et diplomate. »