La Société roumaine de radiodiffusion “Radio Romania”.

La Société roumaine de radiodiffusion (souvent associée au nom de Radio Roumanie ) est un service de radiodiffusion public autonome d’intérêt national, avec information, éducation et divertissement, éditorial indépendant, qui fonctionne sous le contrôle du Parlement, en vertu de la loi no. 41 du 17 juillet 1994 (republié et mis à jour) et conformément aux conventions internationales auxquelles la Roumanie est partie.


La radio roumaine a commencé en 1908 avec l’installation d’une station de radiotélégraphie à Constanța , appartenant au service maritime roumain.

L’année suivante, la marine installe trois postes à Calarasi , Giurgiu et Cernavoda . En 1912, en raison de l’interruption totale des liaisons téléphoniques et télégraphiques par fil, la Roumanie risquait de ne pas communiquer avec ses alliés.

Continuer la lecture de « La Société roumaine de radiodiffusion “Radio Romania”. »

Maria Tanase, chanteuse.

Maria Tănase est une chanteuse roumaine de musique populaire née le 25 septembre 1913 à Bucarest et décédée le 22 juin 1963 à Bucarest.


Elle naît à Bucarest, troisième enfant d’Ana Munteanu, originaire de la commune transylvaine de Cârța (județ de Sibiu) et de Ion Coandă Tănase, du village oltéen de Mierea-Birnici, dans la vallée de l’Amaradia, un affluent du Jiu. Très tôt, elle se trouve en contact avec la musique, car ses parents aiment beaucoup la chanson populaire et la musique en général.

Elle monte pour la première fois sur scène en 1921 à la Maison de la Culture « Cărămidarii de Jos » de l’avenue Piscului, pour la fête de fin d’année de l’école primaire no 11 de Tăbăcari, et sur la scène du lycée « Ion Heliade Rădulescu », où elle ne fréquente que les petites classes, car elle doit très tôt de quitter l’école pour travailler avec ses parents, fleuristes dans le sud de Bucarest. Plus tard, elle rencontre le journaliste Sandu Eliad lors d’une réunion de jeunes intellectuels, et ses membres lui conseillent de suivre une carrière artistique et de monter sur scène. Elle fait ses débuts au théâtre de Revue de Constantin Tănase. Son nom apparaît pour la première fois dans la presse le 2 juin 1934, dans la revue Cărăbuș-Express, sous le pseudonyme de Mary Atanasiu, que lui avait suggéré Constantin Tănase.

Continuer la lecture de « Maria Tanase, chanteuse. »

Josephine Cochrane, inventrice de la première machine à laver la vaisselle.

Josephine Garis Cochrane née le 8 mars 1839 dans le comté d’Ashtabula (Ohio) et morte le 3 août 1913 est considérée comme l’inventrice du premier lave-vaisselle en 1886 à Shelbyville (Illinois).


Josephine Cochrane était riche et recevait beaucoup. Elle employait du personnel pour faire la vaisselle mais voulait une machine qui puisse accomplir cette tâche sans jamais ébrécher les plats. Cette machine n’existant pas, elle se serait exclamé : « Si personne ne veut inventer de machine à laver la vaisselle, je le ferai moi-même ! » (“If nobody else is going to invent a dishwashing machine, I’ll do it myself!”)

Un brevet avait bien été déposé en 1850 par un certain Joel Houghton, mais il ne s’agissait que d’une amélioration pour une machine à manivelle.

Elle mesura donc ses plats et construisit des compartiments spécialement conçus pour recevoir assiettes, coupes ou soucoupes. Ces compartiments étaient placés sur une roue horizontale située dans une chaudière en cuivre. La roue était actionnée par un moteur tandis que de l’eau savonneuse, introduite par la base de la chaudière, ruisselait sur les plats. Elle construisit plusieurs exemplaires pour ses amis, qui baptisèrent la machine le « lave-vaisselle Cochrane » (“Cochrane Dishwasher”).

Continuer la lecture de « Josephine Cochrane, inventrice de la première machine à laver la vaisselle. »

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.