Valeri Bykovski, cosmonaute.

Valeri Fiodorovitch Bykovski (en russe : Валерий Фёдорович Быковский) est un cosmonaute soviétique1, né le 2 août 1934 à Pavlovski Possad et mort le 27 mars 2019 à Leonikha, village de l’oblast de Moscou.

Il fait partie du tout premier groupe de cosmonautes soviétiques, sélectionnés en mars 1960.


Bykovski est le fils de Fiodor Fiodorovitch Bykovski et de Klavdia Ivanova. À l’âge de 14 ans, Valeri veut intégrer une école navale, mais son père guère partisan de l’idée l’encourage à rester dans son école. Quelques jours plus tard, Valeri assiste à une conférence du club de l’armée de l’air soviétique, qui l’incite à poursuivre son rêve de devenir pilote.

Continuer la lecture de « Valeri Bykovski, cosmonaute. »

Titu Maiorescu, avocat, essayiste, critique littéraire et homme d’état.

Titu Maiorescu (15 février 1840, Craiova – 18 juin 1917, Bucarest) est une figure de la renaissance culturelle roumaine, avocat, essayiste, critique littéraire, franc-maçon, homme d’État, ministre de l’intérieur et membre fondateur de l’Académie roumaine et de la société littéraire Junimea. Auteur de la théorie sociologique des « formes sans fond », il a été le chef de file de la société littéraire Junimea et la « pierre angulaire » sur laquelle repose l’œuvre de Mihai Eminescu, de Ion Luca Caragiale et de Ioan Slavici.

Par ses critiques littéraires, il a largement contribué au développement culturel de la Roumanie dans la seconde moitié du xixe siècle. Il enseigna à l’Université Alexandru Ioan Cuza de Iași, la plus ancienne du pays, fondée en 1860 par un décret d’Alexandru Ioan Cuza.

Membre du Parti conservateur, il a été ministre des affaires étrangères entre 1910 et 1914 puis président du Conseil des ministres du Royaume de Roumanie de 1912 à 1914. Il a représenté la Roumanie lors de la conférence de paix de 1913 à Bucarest qui mit un terme à la seconde guerre balkanique.

Continuer la lecture de « Titu Maiorescu, avocat, essayiste, critique littéraire et homme d’état. »

Smaranda Brăescu, pionnière du parachutisme et de l’aviation.

Smaranda Brăescu, née le 21 mai 1897 et morte le 2 février 1948 est une pionnière roumaine du parachutisme et de l’aviation, détentrice en son temps de plusieurs records du monde. Ses exploits lui ont valu le surnom de « Reine des hauteurs ».


Smaranda naît le 21 mai 1897 dans une famille modeste du village de Hănţeşti, commune de Buciumeni, dans l’actuelle comté de Galați en Roumanie. Après la Première Guerre mondiale, elle est enseignante suppléante dans son village natal.

Hormis un frère pilote1, rien ne la destine à l’aéronautique. En 1918 elle vole pour la première fois, dans un avion Farman piloté par le capitaine Dumitru Naidinescu. Emballée, elle postule pour l’école militaire de Tecuci, mais sa candidature est rejetée. Elle étudiera donc les Arts décoratifs et la céramique à l’Académie des Beaux-arts de Bucarest de 1924 à 1928, et soutient une thèse de doctorat sur la « pérennité des types raciaux daces et romains dans l’art antique et la Roumanie moderne ».

Continuer la lecture de « Smaranda Brăescu, pionnière du parachutisme et de l’aviation. »