Henry Fonda, acteur.

Henry Fonda est un acteur américain, né le 16 mai 1905 à Grand Island (Nebraska) et mort le 12 août 1982 à Los Angeles (Californie). Il est le père de l’acteur Peter Fonda et de l’actrice Jane Fonda et le grand-père de l’actrice Bridget Fonda.

Sixième acteur de légende selon l’American Film Institute, Henry Fonda a marqué durablement le cinéma américain avec des films majeurs tels que Les Raisins de la colère (1940), Un cœur pris au piège (1941), La Poursuite infernale (1946), Le Faux Coupable (1956), Douze Hommes en colère (1957) ou Le Jour le plus long (1962). Comme beaucoup d’acteurs de son époque, il est fidèle à plusieurs grands réalisateurs comme John Ford, Henry King, Henry Hathaway ou Sidney Lumet.

Continuer la lecture de « Henry Fonda, acteur. »

Christian Dior, grand couturier.

Christian Dior, né le 21 janvier 1905 à Granville dans la Manche et mort le 24 octobre 1957 à Montecatini Terme en Italie, est un grand couturier français.

En 1947, il donne son nom à la maison de haute couture homonyme, financée par Marcel Boussac. Celle-ci s’illustre dès 1947 dans la haute couture et la parfumerie puis dans tous les métiers du luxe.


Christian Dior naît à Granville au cœur d’une famille d’industriels spécialisée dans les engrais et l’eau de Javel. Il est le deuxième des cinq enfants de Maurice Dior, riche industriel associé à son cousin germain, Lucien Dior (député et ministre du Commerce), et de Madeleine Dior, née Martin, sans profession. Il raconte qu’en 1919, lors d’une kermesse en Normandie, une chiromancienne lui prédit : « les femmes vous seront bénéfiques, et c’est par elles que vous réussirez ».

Continuer la lecture de « Christian Dior, grand couturier. »

Gheorghe Magheru, révolutionnaire.

Le général Gheorghe Magheru ; 1802, Bârzeiul de Gilort , comté de Gorj – 23 mars 1880) était un révolutionnaire et soldat roumain de Valachie, et allié politique de Nicolae Bălcescu.


Magheru a commencé ses activités en tant que Olténie Hajduk dans la zone autour Băileşti , et a conduit son groupe à faire du bénévolat pour l’ impériale russe côté dans la guerre russo-turque – jouant un rôle dans la victoire presque impossible de la petite avant – garde russe du général Geismar sur la dominant les forces ottomanes à la bataille de Băileşti du 26 au 27 septembre 1828. Pour sa contribution personnelle, Magheru a été décoré de la classe de l’ Ordre de Sainte Anne III – et du sable doré “Pour la bravoure” pour le porter – par l’édit personnel du tsar Nicolas Ier.

Continuer la lecture de « Gheorghe Magheru, révolutionnaire. »

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.