Victor Brauner, peintre.

Victor Brauner, né le 15 juin 1903 à Piatra Neamț en Roumanie et mort le 12 mars 1966 à Paris, est un peintre français d’origine roumaine.

D’abord dadaïste, puis surréaliste, et par ailleurs communiste idéaliste, il est un des membres de l’importante communauté d’artistes et intellectuels roumains de Paris avec Constantin Brâncuși, Emil Cioran, Mircea Eliade, Eugène Ionesco, Isidore Isou, Panaït Istrati, Ghérasim Luca, Ilarie Voronca, Benjamin Fondane et Tristan Tzara.


Son enfance est marquée par trois faits importants : d’une part, la grande révolte paysanne de 1907 en Moldavie qui le confronte directement et brutalement à la misère et au désespoir du peuple, d’autre part les séances de spiritisme de son père auxquelles il assiste en secret, et enfin l’excitation provoquée par le passage de la comète de Halley en 1911, perçu selon les superstitions de l’époque comme un « présage funeste ». En 1913, la famille Brauner s’installe pendant quelque temps à Hambourg en Allemagne puis à Vienne en Autriche, mais revient en Roumanie en 1914, puis, enfin, se fixe à Bucarest en 1918. Il étudie à l’École des beaux-arts de Bucarest de 1919 à 1921.

Continuer la lecture de « Victor Brauner, peintre. »

Georges de Bellio, médecin et collectionneur d’art.

Georges de Bellio (George Bellu en roumain) était un collectionneur d’art et médecin homéopathe roumain, né à Bucarest le 20 février 1828 et mort le 26 janvier 1894 à Paris où il a vécu depuis 1851.


Issu de la haute noblesse aroumaine et roumaine, doté d’une grande fortune, il fut un mécène et l’un des premiers collectionneurs de l’impressionnisme, fréquentant des peintres comme Manet, Monet, Pissarro, Sisley ou Renoir dont il est le médecin. Installé à Paris en 1851, il acquiert dès 1874 son premier Monet (exposé chez Nadar), lequel restera toujours son peintre préféré et en 1878 Impression, soleil levant, ainsi que des toiles de Sisley, Renoir qui peint un portrait de de Bellio en 1892, Pissarro ou Berthe Morisot. Il fit également découvrir l’impressionnisme au peintre roumain Nicolae Grigorescu. De Bellio ne se contentait pas d’acheter les œuvres, il soutenait financièrement ses amis peintres et leur servait aussi de médecin. La correspondance qu’il entretenait avec Claude Monet nous informe sur sa relation privilégiée avec ce peintre. Sa collection était souvent citée dans la presse avec celle de Victor Chocquet et d’Eugène Murer.

Continuer la lecture de « Georges de Bellio, médecin et collectionneur d’art. »

La sonde spatiale Pioneer 10.

Pioneer 10 est une sonde spatiale américaine lancée en 1972, ayant pour mission de faire une première reconnaissance de planètes du Système solaire externe. Suivie par sa jumelle Pioneer 11, elle est ainsi le premier véhicule spatial à traverser la ceinture d’astéroïdes (1972), à effectuer un survol de la planète Jupiter (1973), puis à atteindre la vitesse de libération nécessaire pour quitter le Système solaire. Les données et photos collectées par les onze instruments embarqués permettent de lever certaines des inquiétudes des concepteurs des sondes du programme Voyager, beaucoup mieux équipées et lancées cinq années plus tard pour réaliser une étude détaillée de Jupiter, Saturne et leurs satellites.

La sonde de 258 kg est développée par la NASA dans le cadre du programme Pioneer et lancée le 3 mars 1972 par une fusée Atlas-Centaur D. En 1983, elle franchit l’orbite de la planète Neptune, la dernière planète du Système solaire, et s’éloigne depuis en direction de l’étoile Aldébaran qu’elle atteindra dans deux millions d’années. Pioneer 10 est la première sonde spatiale équipée d’un générateur thermoélectrique à radioisotope (RTG), qui lui permet de s’affranchir de l’énergie solaire, très réduite aux distances des planètes supérieures, pour sa production d’énergie. Le dernier contact avec cette précurseuse est établi le 23 janvier 2003.

Continuer la lecture de « La sonde spatiale Pioneer 10. »

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.