George Topîrceanu, poète, nouvelliste et humoriste.

George Topîrceanu, (20 Mars, 1886 – 7 mai 1937) était un poète roumain, nouvelliste et humoriste.


Il est né à Bucarest , fils de Ion Topîrceanu, fourreur et de sa femme, Paraschiva (née Cosma), tisserande de tapis. La famille vivait dans le quartier de Cotroceni. On dit que les origines de la famille Topîrceanu sont avec une famille Niștor du village Topîrcea près de Sibiu ; il existe une famille du nom de Topîrceanu qui prétend être apparentée aux parents de George Topîrceanu, installés à Grădiștea et Periș.

Topîrceanu a commencé sa scolarité à Bucarest, puis s’est installé dans la campagne vallonnée du département d’ Argeș, dans la commune de Șuici, où il a développé son goût pour les thèmes tirés de la nature. Après son retour à Bucarest, il a fréquenté le lycée Matei Basarab (1898-1901), puis a terminé ses études secondaires au lycée Saint Sava (1901-1906). Après avoir obtenu son diplôme, il a fréquenté la faculté de droit de l’ Université de Bucarest , puis sa faculté de lettres, sans jamais terminer non plus. Cela était en grande partie dû à un mode de vie trépidant rythmé par de nombreuses affaires et une forte consommation d’alcool.

Continuer la lecture de « George Topîrceanu, poète, nouvelliste et humoriste. »

Petru Maior, historien, philologue et écrivain.

Petru Maior (Circa 1756 , Târgu Mureş -. 14 Février, 1821, Budapest ) était un Roumain Transylvanian historien , philologue et écrivain , catholique grec archiprêtre de Reghin , premier représentant de l’École Transylvanian.


Il était le fils de l’archiprêtre roumain uni Gheorghe Maior, originaire de Diciosânmartin (aujourd’hui Târnăveni ). Il fit ses études primaires à Căpușu de Câmpie , où s’était installé son père, qui devint archiprêtre d’ Iclod (Mureș) . Après des études au Collège réformé de Târgu Mureș ( 1769 – 1772 ) et à Blaj ( 1771 – 1774 ) il étudie la philosophie et la théologie au Collège “De Propaganda Fide” de Rome ( 1774 – 1779), puis étudie le droit à l’ Université de Vienne ( 1779 – 1780 ).

Continuer la lecture de « Petru Maior, historien, philologue et écrivain. »

Julius Popper, explorateur, aventurier, mercenaire et ingénieur.

Julius Popper ou Julio Popper, né le 15 décembre 1857 à Bucarest et mort le 5 juin 1893 à Buenos Aires, est un explorateur, aventurier, mercenaire et ingénieur roumain.

Il est un des principaux responsables de l’extermination des indigènes Selknams qui habitaient la Terre de Feu.


Issu d’une famille juive roumaine, Julius Popper se passionne durant sa jeunesse pour la géographie, les sciences naturelles et les mathématiques.

Son père, Naftali Popper (1820-1891), est professeur et directeur de la première école juive moderne et du premier hebdomadaire israélite de tendance libérale. Cet hebdomadaire bilingue, en roumain et yiddish, appelé Timpul Pi Zait est paru du 17 mai au 7 août 1859. Sa disparition fut due à des difficultés matérielles et à l’action d’éléments ultra-orthodoxes qui y voyaient un facteur de déjudaïsation. Le professeur Naftali Popper a aussi écrit divers manuels en hébreu et en roumain ; et il a traduit en roumain de nombreuses œuvres allemandes et hébraïques. Il a été également, à un certain moment de sa vie, libraire dans la rue Vacaresti, importante artère commerciale de la capitale roumaine.

Continuer la lecture de « Julius Popper, explorateur, aventurier, mercenaire et ingénieur. »