Dimitrie Bolintineanu, poète, romancier, homme politique et traducteur.

Dimitrie Bolintineanu est une figure de la renaissance culturelle roumaine, poète, romancier, homme politique et traducteur. Selon les sources, il est né en janvier 1819 (ou en 1825 selon d’autres sources) à Bolintin din Vale, près de Bucarest. Son père, Enache Cosmades était un aroumain originaire de Macédoine.


Le 15 mai 1842, il débuta dans Curierul de ambe sexe [Le courrier des deux sexes], avec le poème O fată tânără pe patul morții [Une jeune fille sur le lit de mort], recommandé chaleureusement par Ion Heliade Rădulescu. En même temps qu’il collaborait à plusieurs revues, par exemple Propășirea [L’épanouissement], il poursuivit également une carrière administrative. Il adhéra à la société secrète Frația [La fraternité] aux côtés de Nicolae Bălcescu, Ion Ghica, Cezar Bolliac ou Christian Tell, ainsi qu’à la Societății literare [Société littéraire].

Continuer la lecture de « Dimitrie Bolintineanu, poète, romancier, homme politique et traducteur. »

Constantin Negruzzi, écrivain, traducteur et homme politique.

Constantin Negruzzi est l’une des figures de la renaissance culturelle roumaine, écrivain, traducteur et homme politique roumain.


Constantin Negruzzi naquit fils de Dinu Negruț en 1808 à Trifeștii Vechi, aujourd’hui Hermeziu. Sa mère décéda en 1809. George Călinescu écrit que « son père était un grand amoureux des livres, et, dans une grande malle, toujours ouverte, dans le couloir il conservait sa bibliothèque, constituée d’impressions de l’époque et de manuscrits, qu’il lisait des centaines de fois. Constantin fut confié à un répétiteur grec, et eut également un professeur de français, apprenant, comme Eliade, des langues étrangères avant même sa propre langue maternelle. Il écrivait en français sous la dictée et mania cette langue tout le long de sa vie avec une élégance rare pour un homme qui n’a jamais fait d’études en France. »

Continuer la lecture de « Constantin Negruzzi, écrivain, traducteur et homme politique. »

Grigore Alexandrescu, poète et écrivain.

Grigore Alexandrescu (22 février 1810, Târgoviște, Țara Românească  – 25 novembre 1885, Bucarest , Roumanie ) était un poète et écrivain roumain.


Il est né à Târgoviște, le 22 février 1810, dans le bidonville de Lemnului, étant le quatrième enfant du trésorier M. Lixandrescu. Il reste orphelin et pauvre, mais dès son plus jeune âge il fait preuve d’une intelligence particulière et d’une mémoire extraordinaire. Apprendre le grec et le français. Il est devenu étudiant au Collège National “Sfântul Sava” à Bucarest , étant un collègue de Ion Ghica . Il rencontre Ion Heliade Rădulescu . Il étonne tout le monde par son talent poétique. Il vivra un temps chez lui avec Héliade, qui publiera son premier poème, Miezul nopții , dans Curierul Românesc , suivi de l’élégie Adio. A Targoviste.

Continuer la lecture de « Grigore Alexandrescu, poète et écrivain. »