Fernão Mendes Pinto, soldat, écrivain, aventurier et explorateur.

Fernão Mendes Pinto (Montemor-o-Velho, c. 1511 — Almada, Pragal, 8 juillet 1583) est un écrivain, soldat, diplomate, aventurier et explorateur portugais. Il est vraisemblablement l’un des premiers Européens à avoir foulé le sol japonais. Sa Pérégrination, qui témoigne de l’épopée collective des Portugais en Orient, est actuellement considérée comme l’un des plus grands récits de voyage du XVIe siècle. Traduite dans la plupart des langues européennes dès le XVIIe siècle, elle est un classique de la littérature portugaise, et elle figure à ce titre à la septième place sur la “Liste des 50 œuvres essentielles de la littérature portugaise” établie en 2016 par le très prestigieux Diário de Notícias. Elle est également une source historique fondamentale pour la connaissance des sociétés asiatiques de la période Moderne. En plus de son œuvre monumentale, Mendes Pinto laisse deux lettres, l’une écrite à Malacca datée du 5 décembre 1554, et l’autre écrite à Macao datée du 20 novembre 1555.

Symbole de la Renaissance et de l’Âge d’or du Portugal, Fernão Mendes Pinto est un écrivain majeur de la littérature portugaise et mondiale. Il a contribué, aux côtés de son contemporain le poète Luís de Camões8, à enrichir et à faire évoluer la langue portugaise. Il laisse par ailleurs un

Continuer la lecture de « Fernão Mendes Pinto, soldat, écrivain, aventurier et explorateur. »

Pedro Nunes, mathématicien et cosmographe.

Pedro Nunes latinisé en Petrus Nonius, forme la plus courante en français) ; né en 1502 à Alcácer do Sal au Portugal et mort le 11 août 1578 à Coimbra est un mathématicien et cosmographe portugais.

Il est considéré comme l’un des plus habiles géomètres du XVIe siècle, avec des contributions essentielles en trigonométrie sphérique et en cartographie mathématique, comme la notion de loxodromie. Ses travaux de cartographie s’avérèrent d’une importance cruciale à l’époque des Grandes découvertes. Il dénonça également les erreurs de son rival Oronce Finé sur la quadrature du cercle, et mit au point plusieurs instruments pour le repérage en mer et les mesures d’angles, dont le nonius, version primitive du vernier de nos pieds à coulisse modernes.


Issu d’une famille de conversos, Nunes fit ses études à l’Université de Salamanque, sans doute de 1521 à 1522, puis à l’Université de Lisbonne, qui devait par la suite devenir célèbre sous le nom d’Université de Coimbra, dont il devint diplômé en médecine en 1525. Or, au XVIe siècle, la médecine s’appuie sur la théorie hippocratique des quatre éléments et les correspondances entre le macrocosme (la configuration du ciel) et le microcosme (le corps humain): aussi les facultés de médecine enseignent-elles l’astronomie et l’astrologie, et c’est pourquoi Nunes apprit  l’astronomie et les mathématiques. Il devint lui-même professeur de son université, enseignant la morale, la philosophie, la logique et la métaphysique. Lorsqu’en 1537 l’université de Lisbonne regagna sa localisation originelle de Coimbra, Nunes prit en charge le cours de mathématiques, qu’il assura jusqu’en 1562 : la création de cette chaire était une nouveauté, voulue par les princes du pays pour former les pilotes à la navigation transocéanique. La chaire de mathématiques acquit son autonomie vis-à-vis de la faculté de médecine en 1544.

Continuer la lecture de « Pedro Nunes, mathématicien et cosmographe. »

Alexandre Herculano, écrivain, historien, journaliste et poète.

Alexandre Herculano de Carvalho et Araújo ( Lisbonne , 28 Mars de 1810 – Quinta de Vale de Lobos, Azoia de Baixo , Santarém , 13 Septembre de 1877 ) était un écrivain , historien , journaliste et poète portugais époque du romantisme.

En tant que libéral , sa principale préoccupation, établie dans ses actions et ses écrits politiques, était principalement de condamner l’ absolutisme et l’intolérance de la couronne au XVIe siècle pour dénoncer le danger du retour à un centralisme de la monarchie au Portugal.


Alexandre Herculano est né à Pátio do Gil, Rua de São Bento, le 28 mars 1810 ; la mère, Maria do Carmo Carvalho de São Boaventura, fille et petite-fille de tailleurs de pierre à Casa Real ; son père, Teodoro Cândido de Araújo, était un employé de la Junta dos Juros (Junta do Crédito Público).

Continuer la lecture de « Alexandre Herculano, écrivain, historien, journaliste et poète. »