Krzysztof Penderecki, compositeur et chef d’orchestre.

Krzysztof Eugeniusz Penderecki, né  le 23 novembre 1933 à Dębica (Pologne) et mort le 29 mars 2020 à Cracovie (Pologne), est un compositeur et chef d’orchestre polonais d’origine arméno-polonaise.


Krzysztof Penderecki a été élevé dans une famille d’origine arménienne à la musicalité prononcée. Son père, Tadeusz Penderecki, un avocat et son grand-père, Robert Berger, peintre talentueux et directeur de la banque étaient tous deux musiciens. Son père était un violoniste amateur et jouait également du piano. Sa mère, Zofia Wittgenstein était d’origine arménienne par la branche maternelle.

Il a d’abord appris à jouer du piano, puis du violon. Il composa ses premières œuvres à l’âge de 8 ans. Le manque d’études de violon provoqué par la guerre l’obligea, en compagnie de son professeur, à écrire ses exercices par lui-même et à s’entraîner sur ce support.

Continuer la lecture de « Krzysztof Penderecki, compositeur et chef d’orchestre. »

Le souci.

Le Souci ou souci officinal (Calendula officinalis L., 1753), est une espèce de plantes herbacées pérenne à courte vie souvent cultivée comme annuelle, à fleurs jaunes ou jaune orangé, dont la floraison commence aux premiers jours du printemps et peut durer presque toute l’année. Il est parfois appelé souci des jardins.

Très commun dans les régions méditerranéennes, le souci officinal croît dans la plupart des jardins et des friches sans avoir besoin d’y être semé, le vent faisant office de jardinier. Ses graines survivent à des froids intenses.

Le souci des champs (Calendula arvensis), ou souci sauvage, ou souci des vignes, est plus petit avec des graines du centre un peu différentes. Ses parties ont les mêmes propriétés que le souci officinal.

Le souci est une plante tinctoriale, d’utilisation domestique. Il fournit une couleur jaune crème, obtenue par une décoction de ses fleurs. Le souci fournit aussi une source de colorant alimentaire non toxique, notamment utilisé pour foncer les beurres.

Continuer la lecture de « Le souci. »

Grażyna Bacewicz, compositrice et violoniste.

Grażyna Bacewicz, née le 5 février 1909 à Łódź – morte le 17 janvier 1969 à Varsovie, est une compositrice, violoniste et professeure polonaise. Elle fut, après Maria Szymanowska, la deuxième compositrice polonaise à atteindre une renommée nationale et internationale.


Grażyna Bacewicz naît à Łódź. Son père Vincas Bacevičius et son frère Vytautas, aussi compositeurs, ayant la nationalité lituanienne, portent le nom de Bacevičius. C’est son père qui lui donne ses premières leçons de piano et de violon. En 1928, elle entre au conservatoire de Varsovie, où elle étudie le violon avec Józef Jarzębski, le piano avec Józef Turczyński1 et la composition avec Kazimierz Sikorski. Parallèlement, elle étudie la philosophie à l’Université de Varsovie1. Elle obtient en 1932 ses diplômes en violon et composition.

Continuer la lecture de « Grażyna Bacewicz, compositrice et violoniste. »