Stanisław Wyspiański, peintre, dessinateur, poète, dramaturge, scénographe, designer et metteur en scène.

Stanisław Mateusz Ignacy Wyspiański, en français Stanislas Wyspianski, né le 15 janvier 1869 à Cracovie et mort le 28 novembre 1907 dans la même ville, est un artiste total : peintre, dessinateur, poète, dramaturge, scénographe, designer et metteur en scène polonais, dont la carrière s’est déroulée dans sa ville natale, alors sous l’autorité de l’Autriche.

Figure de proue du mouvement Jeune Pologne, Wyspianski est un des artistes européens les plus prolifiques et les plus remarquables de son époque. Il est particulièrement réputé pour les vitraux réalisés dans plusieurs institutions de Cracovie.

En tant que dramaturge, il a été un grand réformateur de la scène polonaise de la fin du XIXe et du début du XXe siècle. Il est notamment le premier à avoir mis en scène Les Aïeux d’Adam Mickiewicz.

Continuer la lecture de « Stanisław Wyspiański, peintre, dessinateur, poète, dramaturge, scénographe, designer et metteur en scène. »

Joseph Conrad, écrivain.

Joseph Conrad, de son vrai nom Józef Teodor Konrad Korzeniowski, né le 3 décembre 1857 à Berditchev, en Ukraine, alors province de l’Empire russe, et mort le 3 août 1924 à Bishopsbourne, est un écrivain polonais et britannique, écrivant en langue anglaise.


Né en 1857 à Berdytchiv, Józef Korzeniowski est issu de la noblesse polonaise. En 1861, sa famille déménage à Varsovie. En octobre de la même année, son père Apollo Korzeniowski, qui participe aux préparatifs de l’insurrection polonaise contre la Russie tsariste, est arrêté et emprisonné à la citadelle de Varsovie, puis condamné à l’exil à Vologda, puis à Tchernihiv. Sa famille le suit. La mère de Józef meurt de la tuberculose en avril 1865. Gravement malade lui-même, Apollo Korzeniowski est autorisé à rentrer en Pologne en 1868. Il emménage avec son fils à Lviv, puis l’année suivante à Cracovie, mais il meurt en mai 1869, laissant Józef orphelin à l’âge de onze ans1. Celui-ci est alors confié à son oncle maternel, Tadeusz Bobrowski (en), qui demeurait à Cracovie, et à qui il devait rester très attaché, entretenant avec lui une correspondance suivie jusqu’à la mort de ce dernier en 1894.

Continuer la lecture de « Joseph Conrad, écrivain. »

Jan Dzierżon, intellectuel, prêtre, naturaliste et apiculteur.

Jan Dzierżon (16 janvier 1811 à Lowkowitz – 26 octobre 1906 ibid) était un intellectuel polonais et prêtre catholique mais est plus connu aujourd’hui en tant que naturaliste et apiculteur.

Il découvrit la reproduction asexuée des abeilles (parthénogenèse) et fonda plusieurs associations et sociétés d’apiculture en Silésie et reçut de nombreux hommages pour son apport scientifique, tant de son vivant qu’après sa mort. Par ses découvertes et ses innovations, Dzierżon est souvent considéré comme le père de l’apiculture moderne.


Dzierżon est né dans une vieille famille polonaise de Lowkowitz (aujourd’hui Łowkowice) près de Kreuzburg (Kluczbork, en Silésie, à l’époque de la Prusse. Il est le second des trois enfants de Simon et Marie, née Jantos. Le nom de son arrière-grand-père Jerzy Dzierżon (1717-1800) figurait déjà dans la plus ancienne chronique de Łowkowice.

Jusqu’à l’âge de 10 ans, il est élève de l’école publique de Lowkowitz avant de faire une année à Byczyna. En 1822, il part à Breslau (Wrocław), où il va au lycée. Il en sort en 1830 comme major de sa promotion. Il commence alors des études de théologie à l’université de Breslau, tout en étudiant les mathématiques, l’astronomie et l’histoire.

Continuer la lecture de « Jan Dzierżon, intellectuel, prêtre, naturaliste et apiculteur. »