Petter Dass, pasteur luthérien et poète.

Petter Dass (vers 1647 – 18 septembre 1707) est un pasteur luthérien et le poète norvégien le plus important de sa génération. Il est l’auteur d’hymnes baroques et de poèmes descriptifs.


Il est né au nord de Herøy (Dønna), dans le comté de Nordland, en Norvège. Son père était Peter Dundas, un marchand originaire de Dundee, en Écosse, qui s’était établi sur la côte septentrionale de la Norvège. Sa mère, Maren Falch était la fille d’un bailli local, Peter Jakobsson Falck. Lorsque son père est mort, en 1653, Petter avait 6 ans, et lui et ses frères et sœurs ont été placés chez des proches et des amis. Sa mère s’est ensuite remariée, mais Petter est resté chez la sœur de sa mère, Anna Falck, mariée au pasteur à Nærøy.

À l’âge de 13 ans, Petter a commencé à aller à l’école à Bergen. Plus tard, il étudia la théologie à l’Université de Copenhague. Durant ses années d’études à Copenhague, Petter était solitaire mais stimulé sur le plan intellectuel. Après quelques années passées à Copenhague, il est retourné en Norvège pour y être tuteur à Vefsn. Il conçut un enfant hors mariage, et dut voyager jusqu’à Copenhague pour requérir la grâce du roi du Danemark. En 1689, il fut nommé pasteur chargé de la paroisse de Alstahaug. Celle-ci était assez étendue, incluant les villages de Hattfjelldal, Vevelstad, Leirfjord, Vefsn, Herøy, Dønna, Nesna, Hemnes et Rana.

Continuer la lecture de « Petter Dass, pasteur luthérien et poète. »

Henrik Wergeland, poète et écrivain.

Henrik Arnold Wergeland, né le 17 juin 1808 à Kristiansand et mort le 12 juillet 1845 à Christiana, est un poète et écrivain norvégien.

Cette personnalité politique fougueuse, qui ne concevait que le poète ne puisse pas être engagé, est le premier écrivain dano-norvégien qui augure le réveil de la culture et de l’art de son peuple et prophétise sa richesse et sa diversité actuelles. L’œuvre dense au risque d’être impénétrable et touffue par ses formes variées et les combats apparemment perdus de ce géant des lettres annoncent autant le formidable réveil de la littérature norvégienne que la naissance d’un esprit national indépendant.

Ce jeune homme d’une force de conviction exceptionnelle, ardent défenseur des libertés comme d’une république paysanne et norvégienne, inventeur à vingt ans d’une cosmogonie spirite, écrivain prolifique tel un Victor Hugo ou engagé comme un Lamartine du Nord, doit d’avoir entrevu une possible réussite de ses actions qu’à un surprenant allié, le roi de Norvège Charles XIV Jean en personne. L’ancien étudiant de théologie, victime des querelles qu’il avait imprudemment suscitées et des haines tenaces nées de ses innombrables rivalités littéraires, a été tiré et de la misère et déchéance personnelles et d’un quasi-bannissement national par une pension inespérée de la maison royale, puis un poste d’archiviste royal à Kristiana. Il meurt précocement emporté par une tenace pneumonie muée en tuberculose, mais ses obsèques nationales revêtent déjà une dimension héroïque.

Continuer la lecture de « Henrik Wergeland, poète et écrivain. »

Tryggve Gran, explorateur, aviateur et auteur.

Jens Tryggve Herman Gran (20 janvier 1888 – 8 janvier 1980) est un explorateur, aviateur et auteur norvégien.


Né à Bergen (Norvège), il grandit dans une famille aisée qui tient une place importante dans l’industrie de la construction navale. Son père meurt quand Tryggve a cinq ans. En 1900, il est envoyé dans une école en Suisse pendant un an, où il apprend un peu d’allemand et de français. Trois ans plus tard, il rencontre l’empereur allemand, Guillaume II, souvent invité chez l’entourage de la famille de Tryggve. Cette rencontre à l’âge de 14 ans le décide à devenir officier naval plus tard. Il avait déjà passé plusieurs années dans le bataillon Nygaards des buekorps (une organisation de jeunes de Bergen).

Il est un footballeur doué, jouant dans l’équipe nationale norvégienne en 1908.

Il s’intéresse à la science et à l’exploration dans les années suivantes, ce qui le mène, en 1910, à sa recommandation par Fridtjof Nansen à Robert Falcon Scott. Ce dernier se trouvait en Norvège préparant son expédition en Antarctique (l’expédition Terra Nova) et cherchant de nouveaux hommes pour le voyage. Scott, impressionné, prend Gran (très bon skieur) dans son équipe. Il fera partie plus tard du groupe qui découvrit le cadavre de Scott, et ses skis seront utilisés pour former une croix au-dessus de sa tombe. Il se voit décerner la médaille polaire par George V.

Continuer la lecture de « Tryggve Gran, explorateur, aviateur et auteur. »