L’ortie.

Les orties (Urtica) sont un genre de la famille des Urticacées qui regroupe une trentaine d’espèces de plantes herbacées à feuilles velues. On en trouve 11 en Europe dont 5 en France.

En Europe de l’Ouest, les espèces les plus courantes sont la grande ortie (Urtica dioica, 50 cm à 1 mètre, vivace) et l’ortie brûlante (Urtica urens, moins de 50 cm, annuelle). Urtica pilulifera (ortie à pilules, ortie romaine) se rencontre dans le midi et l’ouest de la France, Urtica membranacea (ortie membraneuse) se rencontre dans le midi méditerranéen et Urtica atrovirens uniquement en Corse.

La grande ortie et l’ortie brûlante (feuilles et racines) sont utilisées comme des plantes médicinales. Les feuilles sont couramment utilisées comme toniques, dépuratives, diurétiques, anti-inflammatoires (douleurs rhumatismales).

La grande ortie est également très utilisée à des fins alimentaires, industrielles (pour sa fibre) et agricoles (en tant qu’engrais vert et insecticide).

Continuer la lecture de « L’ortie. »

Marko Miljanov, guerrier et poète.

Marko Miljanov Popović (en serbe : Марко Миљанов Поповић), né le 25 avril 1833 à Medun et mort le 2 février 1901 à Herceg Novi, est un guerrier et un poète serbe.


Marko Miljanov Popović Kuč est né dans une éminente famille dans le village de Medun proche de Podgorica1. Il a un famille chrétien orthodoxe d’origine serbe. Comme beaucoup de ses compatriotes, il participe dans sa jeunesse aux attaques contre les Turcs.

En 1856, il se rend dans la capitale Cetinje pour entrer au service de Danilo Petrović-Njegoš dans l’unité de garde appelé les perjanici. Pour sa bravoure et ses raids victorieux en territoire turc mais aussi comme homme de confiance, il obtient en 1862 la position de chef et juge du clan des Bratonožići. Pour son intervention lors du regroupement du clan Kuči avec le Monténégro en 1874, les Turcs mettent une mise à prix sur sa tête. La même année, il est nommé au sénat du Monténégro (transformé en conseil d’état depuis 1879). Pendant la conflit opposant le Monténégro aux ottomans en 1876-1878, il dirige les forces monténégrines lors de la victoire de la bataille de Fundina. Après un désaccord avec le prince Nikola Ier Petrović-Njegoš en 1882, il doit quitter le Conseil d’état et il décide de se retirer de la vie publique pour retourner à sa ville natale Medun.

Continuer la lecture de « Marko Miljanov, guerrier et poète. »

George Emil Palade, savant.

George Emil Palade (19 novembre 1912, à Iași – 7 octobre 2008, à San Diego) est un savant roumain, naturalisé américain. Il a remporté le prix Nobel de médecine en 1974 pour ses travaux sur le ribosome. Ce prix Nobel a été partagé avec Albert Claude et Christian de Duve. Il est considéré comme un pionnier de la biologie cellulaire.


Né le 19 novembre 1912, dans une famille d’enseignants (son père était professeur de philosophie), il acquiert très tôt un grand respect pour les livres et les études. Il effectue ses études secondaires au lycée Al Hasdeu de Buzău.

En 1930, il commence des études de médecine à l’Université de Bucarest. Il s’intéresse aux sciences médicales fondamentales, anatomie et biochimie. Il passe sa thèse de médecine sur un sujet inhabituel : le néphron du dauphin (Delphinus delphis), cherchant à comprendre sa structure comme une adaptation fonctionnelle d’un mammifère à la vie marine. Il est reçu docteur en 1940. Durant la Seconde Guerre mondiale, il est médecin militaire dans l’armée roumaine.

Continuer la lecture de « George Emil Palade, savant. »