Le noyer.

Les noyers (Juglans L.) sont un genre d’arbres appartenant à la famille des Juglandacées, originaire des régions tempérées et chaudes principalement de l’hémisphère nord (Eurasie, Amérique du Nord). Selon Pline l’Ancien et d’autres savants, le nom latin Juglans vient de Jovis glans, « gland de Jupiter ». Son fruit est la noix.


Les Juglans sont des arbres de grande taille, à feuilles caduques, glabres, opposées, imparipennées avec des folioles aromatiques de saveur amère et astringente, à branches très ramifiées, à la cime large et touffue. L’astringence provient de la présence d’un tanin, l’hydroxyjuglone, qui embaume quand on froisse la feuille. À la chute des feuilles, l’oxydation de ce composé, avec le temps ou les microbes, donne un dérivé toxique, la juglone.

Continuer la lecture de « Le noyer. »

L’érable.

Les érables sont des arbres et des arbustes du genre Acer, type de la famille des Sapindacées selon la classification APG III (autrefois, selon la classification de Cronquist, de celle des Acéracées), dans l’ordre des Sapindales.

Une érablaie est un peuplement forestier dominé par les érables.


Le terme latin acer ne s’est pas imposé dans le bas latin de Gaule, comme c’est souvent le cas pour les noms d’arbres (cf. if, chêne, etc.), contrairement à l’italien acero ou à l’espagnol arce.

Le français a un terme hybride acerabulus, dont la forme d’oïl est attestée dans le Roman de la Rose : arable. Le premier élément s’analyse bien comme le terme latin acer, mais le second -abulus est probablement celtique selon Vendryes, repris par Xavier Delamarre qui le font venir du gaulois abalo-, aballo-, pomme, pommier (cf. Glossaire de Vienne : avallo ‘poma’).

Continuer la lecture de « L’érable. »

Les voitures hippomobiles.

Une voiture hippomobile (parfois appelée simplement hippomobile, parfois désigné avec l’hyperonyme voiture) est un véhicule muni de deux ou quatre roues, dont la traction est assurée par un ou plusieurs chevaux, ou encore par d’autres équidés : poneys, ânes, mules et mulets. On peut ajouter les voitures qui peuvent être tirées par des bovins, ou tout autre animal. La voiture hippomobile est destinée à transporter des personnes ou des marchandises sur des distances plus ou moins longues. La voiture  hippomobile existe depuis la Préhistoire et a énormément varié dans sa construction, ses formes et ses fonctions, selon le temps et les lieux.

En français, il n’existe pas, dans le langage courant actuel, de terme pouvant désigner la voiture hippomobile en général, équivalent à l’anglais « carriage ». La tendance actuelle est d’employer le mot « calèche », souvent appliqué indifféremment à tout objet à roues tiré par un cheval, alors qu’une calèche est en réalité un type bien précis de voiture. Le nom « voiture » se réfère presque automatiquement à l’automobile. Les mots « coche », puis « carrosse » ont été ainsi utilisés de manière générique, donc au prix d’une certaine imprécision, comme peuvent l’être les mots « char » ou « carriole ». Dans l’usage récent, le mot « hippomobile » est parfois utilisé comme un nom, par opposition à « automobile », comme synonyme de « voiture hippomobile ».

Continuer la lecture de « Les voitures hippomobiles. »