Theodore von Kármán, ingénieur et physicien.

Theodore von Kármán (en hongrois : Szőllőskislaki Kármán Tódor), né le 11 mai 1881 et décédé le 6 mai 1963, est un ingénieur et physicien hongrois et américain spécialisé en aéronautique dans les années fondatrices de 1940 à 1960. Il fut le premier directeur du Jet Propulsion Laboratory (JPL) de 1938 à 1944. Il est personnellement responsable de plusieurs avancées cruciales en aérodynamique, en particulier dans les domaines de la caractérisation du flux de l’air supersonique et hypersonique.


Tódor Von Kármán est issu d’une famille juive de Budapest. L’un de ses ancêtres était le rabbin Juda Loew ben Bezalel. Il fait des études d’ingénieur à l’Université Technique Royale de la ville qui se nomme aujourd’hui l’Université polytechnique et économique de Budapest. Après avoir obtenu son diplôme en 1902, il entreprend une thèse sous la direction de Ludwig Prandtl à l’Université de Göttingen, puis obtient son doctorat en 1908. Il enseigne à Göttingen pendant quatre années. En 1912, il accepte le poste de directeur de l’Institut d’aéronautique de l’Université technique de Rhénanie-Westphalie à Aix-la-Chapelle (RWTH), l’une des plus prestigieuses universités du pays. Il doit interrompre ses travaux à la RWTH pour accomplir son devoir militaire dans l’armée austro-hongroise de 1915 à 1918, où il dessine les plans de l’un des premiers hélicoptères. Il quitte la RWTH en 1930.

Continuer la lecture de « Theodore von Kármán, ingénieur et physicien. »

Raoul Wallenberg, diplomate.

Raoul Wallenberg, né le 4 août 1912 près de Stockholm, et dont la date de décès reste incertaine, est un diplomate suédois. Héritier de l’empire industriel et financier de la famille Wallenberg, il a mené une carrière d’homme d’affaires dans plusieurs pays avant d’être envoyé à Budapest pendant la Seconde Guerre mondiale. Il bénéficiait d’un statut de diplomate, avec pour mission de contribuer à sauver les Juifs de Hongrie.

Il utilisa la possibilité de délivrer des passeports temporaires déclarant que leurs possesseurs étaient des citoyens suédois en attente de rapatriement. Il négocia également avec des officiels nazis, comme Adolf Eichmann, afin d’obtenir l’annulation de déportations. Wallenberg sauva ainsi environ      20 000 Juifs.

Continuer la lecture de « Raoul Wallenberg, diplomate. »

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.