Antonio de Ulloa, explorateur, astronome et écrivain.

Antonio de Ulloa, né à Séville le 12 janvier 1716 et mort le 3 juillet 1795 à Cadix, explorateur, astronome, écrivain, militaire et gouverneur espagnol de la Louisiane.


En 1733, Ulloa s’engage dans la Marine espagnole.

En 1735, Ulloa et son ami Jorge Juan y Santacilia deviennent membres de l’expédition géodésique française organisée par l’Académie des sciences de France et dirigée par le mathématicien, physicien et hydrographe français Pierre Bouguer. Afin de compenser leur jeune âge, Philippe V les promut lieutenants de vaisseau du corps des gardes de la marine d’Espagne. Ulloa débarqua en Équateur où l’équipe scientifique française va mesurer le degré d’arc de méridien au niveau de l’équateur.

Continuer la lecture de « Antonio de Ulloa, explorateur, astronome et écrivain. »

Le Taj Mahal (Inde).

Le Taj Mahal qui signifie « la couronne du palais » — mais ce nom peut aussi être vu comme une corruption de Mumtaz Mahal) est situé à Agra, au bord de la rivière Yamuna, dans l’État de l’Uttar Pradesh, en Inde. C’est un mausolée de marbre blanc construit par l’empereur moghol musulman Shâh Jahân en mémoire de son épouse Arjumand Bânu Begam, aussi connue sous le nom de Mumtaz Mahal, qui signifie en persan « lumière du palais ». Celle-ci meurt le 17 juin 1631 en donnant naissance à leur quatorzième enfant, alors qu’elle accompagnait son mari pendant une campagne militaire. Elle trouve une première sépulture sur place dans le jardin Zainabad à Burhanpur. La construction du mausolée commence en 1631 et s’achève dans sa plus grande partie en 1648. Son époux, mort le 31 janvier 1666, est inhumé auprès d’elle.

Le Taj Mahal est considéré comme un joyau de l’architecture moghole, un style qui combine des éléments architecturaux des architectures islamique, iranienne, ottomane et indienne.

Continuer la lecture de « Le Taj Mahal (Inde). »

Ferdinand II d’Aragon (dit “le catholique”).

Ferdinand II d’Aragon dit le Catholique (en castillan Fernando II el Católico ; en catalan Ferran el Catòlic), né le 10 mai 1452 à Sos (aujourd’hui Sos del Rey Católico) et mort le 23 janvier 1516 à Madrigalejo, est roi de Castille et León de 1474 à 1504 (par mariage, sous le nom de Ferdinand V), roi d’Aragon, de Valence, de Majorque, de Sardaigne et de Sicile et comte de Barcelone de 1479 à 1516 (de son propre chef), comte de Roussillon et de Cerdagne de 1493 à 1516, et enfin roi de Naples en 1503.


Le 14 octobre 1469, il épouse secrètement à Valladolid la future Isabelle Ire de Castille (1451-1504). En effet, le roi de Castille, Henri IV, et demi-frère d’Isabelle est opposé à cette union. Il préfère comme futur beau-frère le frère aîné de Ferdinand, Charles d’Aragon. Mais ce dernier meurt prématurément, peut-être empoisonné. Ferdinand devient seul héritier de l’Aragon, mais il a aussi d’autres prétendants concurrents : Louis XI souhaite éloigner son frère cadet, le duc de Berry, Édouard IV d’Angleterre propose également son frère. Le roi de Portugal Jean II est un candidat plus sérieux.

Continuer la lecture de « Ferdinand II d’Aragon (dit “le catholique”). »

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.

Retour vers le haut de page