Otto Sverdrup, explorateur et marin.

Otto Neumann Sverdrup, né le 31 octobre 1854 à Bindal et mort le 26 novembre 1930 à Sandvika, est un explorateur et marin norvégien. Il participe à plusieurs expéditions dans les régions de l’Arctique. Il s’agit de l’une des trois grandes figures des expéditions polaires norvégiennes, aux côtés de Fridtjof Nansen et Roald Amundsen.


En 1888, il prend notamment part à l’expédition au Groenland de Fridtjof Nansen qui réalise la première traversée à ski de l’île. Quelques années plus tard, toujours aux côtés de Nansen, il est membre de l’expédition Fram entre 1893 et 1896, en tant que capitaine du navire. Il poursuit seul avec l’équipage la dérive sur la banquise tandis que Nansen tente d’atteindre le pôle Nord à traîneau.

Entre 1898 et 1902, Sverdrup mène sa propre expédition d’exploration de l’Arctique à bord du Fram et tente de faire le tour du Groenland en passant par la baie de Baffin. Il explore l’île Ellesmere et visite, à l’Ouest de celle-ci, le groupe d’îles que l’on nommera plus tard les îles Sverdrup. Au cours de cette expédition, Sverdrup et son équipage cartographient une zone de plus de 260 000 km2, plus que toute autre expédition polaire. Les cartes de la zone sont établies et publiées par son cartographe, Gunnar Isachsen. À son retour en Norvège, il est accueilli en héros.

Continuer la lecture de « Otto Sverdrup, explorateur et marin. »

Le Harfang des neiges.

Le Harfang des neiges (Bubo scandiacus) est une espèce d’oiseau de la famille des strigidés. Il est aussi appelé ookpik par les Inuits. Il est l’emblème aviaire du Québec depuis 1987. En France, on l’appelle Harfang, même si, en réalité, il appartient au même genre Bubo que les hiboux grand-ducs. Comme ces derniers, il possède de petites plumes sur sa tête appelées aigrettes, mais très peu visibles puisqu’elles sont très petites et repliées sur sa tête.


Ce grand oiseau blanc aux yeux jaunes est très reconnaissable. Le mâle est d’un blanc pur alors que la femelle et les jeunes sont légèrement tachetés ou barrés de brun. Leur plumage blanchit avec l’âge, les mâles pouvant alors devenir d’un blanc immaculé. L’été, le plumage est plus foncé que l’hiver, le plumage est plus blanc l’hiver, ce qui leur permet de se camoufler dans la neige. Les mâles sont en général plus petits que les femelles. Leur envergure est de 170 à 177 cm pour les femelles adultes et de 160 à 170 cm pour les mâles adultes. Leur masse varie de 1 à 2,5 kg.

Continuer la lecture de « Le Harfang des neiges. »

Le poisson-chat.

Les siluriformes forment un ordre regroupant les poissons-chats et les silures, il compte environ le quart des espèces de poissons d’eau douce. Ils sont nommés poissons-chats en référence à leurs barbillons, qui ressemblent aux moustaches d’un chat. Malgré leur nom commun, tous les poissons-chats ne sont pas pourvus de barbillons, les caractéristiques qui classent un poisson dans l’ordre des siluriformes sont, en fait, certaines caractéristiques du crâne et de la vessie natatoire.

Les poissons-chats représentent une importance commerciale considérable, de nombreuses grandes espèces d’élevage ou de pêche conviennent au régime alimentaire des humains. Beaucoup de petites espèces, en particulier appartenant à la grande famille des loricariidés, sont très prisées en aquariophilie.

Continuer la lecture de « Le poisson-chat. »

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.

Retour vers le haut de page