Ingalvur av Reyni, peintre.

De Ingálvur Reyni (18 Décembre 1920-1926 Novembre 2005) était le plus célèbre peintre des îles Féroé au cours des dernières années.

Ingálvur av Reyni est né à Tórshavn . Il s’est rebellé par  son expressionnisme contre le contenu épique de l’art de ses prédécesseurs, et a ouvert de nouvelles voies dans sa peinture. Son art se caractérise par un ton clair et coloriste français , et ses racines artistiques remontent à Paul Cézanne et Henri Matisse .

La nature puissante des îles Féroé, qui a un impact visuel immédiat sur tout peintre, est le thème général de l’art de Reyni. Mais il vit la nature de l’intérieur, comme des structures, des tons et des fragments d’un univers offrant des possibilités de traitement graphique de la forme et du mouvement, des couleurs claires et des rythmes. Les expressions de la nature deviennent la base d’un idiome de plus en plus abstrait.

Continuer la lecture de « Ingalvur av Reyni, peintre. »

L’huître.

La dénomination vernaculaire huître désigne les mollusques marins bivalves de la famille des Ostreidae et plus largement de la super-famille des Ostreoidea. Les huîtres ne vivent que dans l’eau salée ou saumâtre et se trouvent dans toutes les mers. Ces mollusques sessiles vivent à l’état naturel fixés sur un substrat rocheux.

Espèces ingénieurs qui ont la capacité, en s’installant sur le fond, de créer un habitat favorable à de nombreux autres organismes vivants, elles forment des mini-récifs biogéniques, véritables oasis de biodiversité, et rendent de nombreux autres services écosystémiques. Ces récifs ont dominé les estuaires du monde entier, alimentant les économies côtières et les civilisations depuis les hommes préhistoriques. Mais des siècles d’extraction et la dégradation du littoral ont entraîné la quasi-extinction des récifs naturels. Il existe quelques projets de restauration de récifs d’huîtres.

Continuer la lecture de « L’huître. »

L’anguille d’Europe.

L’anguille d’Europe ou anguille commune (Anguilla anguilla) est une espèce de poissons appartenant à la famille des Anguillidés. Elle mesure de 40 cm à 150 cm et pèse jusqu’à 4 kg pour les femelles. C’est un grand migrateur, et plus précisément un migrateur amphihalin (au cours de sa vie l’anguille va passer par des milieux présentant différents taux de salinité : dans ce cas, de la mer vers l’eau douce puis à nouveau vers la mer),

thalassotoque (qui se reproduit en mer) et catadrome (qui, après une période de croissance dans un cours d’eau, regagne la mer). Comme pour les autres espèces d’anguilles de l’hémisphère Nord, un petit nombre d’individus effectueront en réalité la totalité de leur cycle de croissance en mer, en lagune salée ou en estuaire salé. Cette espèce est dite européenne, mais des études génétiques ont en 2006 montré que des cas d’hybridation naturelle avec l’anguille américaine existent2, avec jusqu’à 15,41 % d’hybrides dans les populations islandaises d’anguilles2, et des valeurs allant de 6,7 % à 100 % selon les stades de la vie et les lieux. Toutes les anguilles trouvées en Europe sont considérées former une métapopulation unique.

Continuer la lecture de « L’anguille d’Europe. »

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.

Retour vers le haut de page