Vladimir Prelog, chimiste.

Vladimir Prelog, né le 23 juillet 1906 à Sarajevo (Bosnie-Herzégovine) et mort 7 janvier 1998 à Zurich, est un chimiste helvético-croate. Il est co-lauréat du prix Nobel de chimie 1975.


Attiré par les sciences, il effectue ses premières expériences à 12 ans et publie son premier article au Chemiker Zeitung à 15 ans. Il étudie la chimie à l’Institut tchèque de technologie de Prague de 1924 à 1929 et y obtient un diplôme de docteur-ingénieur.

En 1935, il accepte un poste de maître de conférences à l’université de Zagreb. Mais, en 1941, les Allemands occupent la ville et il préfère demander asile en Suisse : grâce au soutien de Lavoslav Ružička, il obtient un poste d’assistant à l’École polytechnique fédérale de Zurich. Il y devient professeur en 1952 puis succède à Lavoslav Ružička à la tête du laboratoire de chimie organique.

Continuer la lecture de « Vladimir Prelog, chimiste. »

La Saint-Valentin.

Le jour de la Saint-Valentin, le 14 février, est considéré dans de nombreux pays comme la fête des amoureux. Les couples en profitent pour échanger des mots doux et des cadeaux comme preuves d’amour ainsi que des roses rouges qui sont l’emblème de la passion.


Le 14 février (a.d. XVI Kalendas Martias) correspond, dans la religion romaine, aux Lupercales, fêtes faunesques se déroulant du 13 au 15 février.

L’origine réelle de cette fête est attestée au XIVe siècle dans la Grande-Bretagne encore catholique où le jour de la Saint-Valentin du 14 février était fêté comme une fête des amoureux car l’on pensait que les oiseaux choisissaient ce jour pour s’apparier. Restée vivace dans le monde anglo-saxon, comme Halloween, cette fête s’est ensuite répandue à travers le continent à une époque récente.

Continuer la lecture de « La Saint-Valentin. »

Franjo Tuđman, homme d’état.

Franjo Tuđman (souvent orthographié Franjo Tudjman), né le 14 mai 1922 et mort le 10 décembre 1999, est un homme d’État croate, premier président de la République de la Croatie indépendante, pendant les années 1990.

En 1990, après que son parti politique, l’Union démocratique croate (HDZ), a remporté les premières élections post-communistes et multipartites, il est désigné président de la République par le Parlement. Un an plus tard, il décrète l’indépendance de la Croatie. Il est élu au suffrage universel en 1992 et réélu en 1997, restant ainsi au pouvoir jusqu’à sa mort.

Avec Slobodan Milošević, il est un des principaux artisans de la disparition de la Yougoslavie et du renouveau du nationalisme.


Franjo Tuđman est né à Veliko Trgovišće, un village de la région croate du Zagorje, au nord de la Croatie. Son frère aîné sera tué dans les rangs des partisans au printemps de 1943.

Jeune communiste, il rejoint les délégués croates au sein du Quartier général de l’armée populaire yougoslave de libération en janvier 1945. À la libération, il intègre la nouvelle armée de Tito et est affecté au bureau du personnel du Quartier général.

Continuer la lecture de « Franjo Tuđman, homme d’état. »

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.

Retour vers le haut de page