Pedro de Valdivia, conquistador.

Pedro Gutiérrez de Valdivia (né le 17 avril 1497 à Villanueva de la Serena (Espagne), mort le 25 décembre 1553 au Chili) était un conquistador espagnol parti en Amérique du Sud, devenu un des lieutenants de Pizarro, le conquérant du Pérou.


Après une expédition de Diego de Almagro (1536), il explore (à partir de 1540) la moitié nord du Chili où il combat les populations amérindiennes. Il prépare ainsi la colonisation espagnole, malgré de faibles moyens et les difficultés du terrain (désert d’Atacama, amérindiens combatifs).

À la tête d’environ 150 hommes, il fonde la future capitale Santiago en 1541, qu’il baptise d’abord Santiago de la Nueva Extremadura (Santiago de nouvelle Estrémadure), en mémoire de l’apôtre espagnol Saint-Jacques et à sa région d’origine. Puis, il crée les villes de La Serena (1544), Concepción (1550) et Valdivia (1552). Les problèmes logistiques, le manque de fiabilité de la part de ses hommes et les nombreux soulèvements des Mapuches, l’obligent à avoir recours à plusieurs reprises aux renforts provenant du Pérou. Il finit par consolider sa conquête et est nommé Gouverneur du Chili par le roi d’Espagne (Charles Quint).

Continuer la lecture de « Pedro de Valdivia, conquistador. »

Francisco de Orellana, navigateur et explorateur.

Francisco de Orellana, né à Trujillo (en Estrémadure) à une date inconnue mais qui se situe vraisemblablement entre 1490 et 1511 et mort en 1545 en Amazonie, est un navigateur et explorateur espagnol qui nomma le fleuve Amazone.


Il sert très jeune au Nicaragua (dès 1527), puis participe à la conquête du Pérou avec Francisco Pizarro à partir de 1535. Là, il refonde Santiago de Guayaquil et en devient gouverneur.

Il part en février 1541 de Quito et rejoint Gonzalo Pizarro pour une expédition dans l’intérieur du continent, à la recherche de la cannelle, qui valait alors en Europe plus cher au poids que l’or. Ils franchissent les Andes, et atteignent le río Napo, après avoir perdu 140 des 220 Espagnols et 3 000 des 4 000 Indiens de l’expédition. N’ayant découvert que des faux canneliers, Gonzalo Pizarro fait brûler et dévorer par ses chiens ses guides indiens. Ils se séparent le 22 février 1542 : Pizarro retourne à Quito, mais Orellana continue.

Continuer la lecture de « Francisco de Orellana, navigateur et explorateur. »

Clément d’Ohrid, moine et écrivain.

Clément d’Ohrid (en grec Κλήμης της Αχρίδας, en bulgare et en macédonien Свети Климент Охридски, en vieux-slave Климє́нтъ Охрїдьскъ), né vers 840 et décédé en 916 à Ohrid, est un saint, un moine et un écrivain de l’Empire bulgare, devenu évêque d’Ohrid, ville de l’actuelle Macédoine du Nord. Il était le plus illustre disciple de Cyrille et Méthode et il est souvent associé à la création, et surtout la propagation, des alphabets glagolitique et cyrillique. Il est considéré comme le premier évêque de l’Église orthodoxe bulgare, l’un des sept apôtres de l’Empire bulgare et comme le saint patron de la Macédoine du Nord et de l’Église orthodoxe macédonienne.

Continuer la lecture de « Clément d’Ohrid, moine et écrivain. »

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.

Retour vers le haut de page