Friedrich Gilly, architecte.

Friedrich David Gilly (Altdamm, 16 février 1772 – Carlsbad, 3 août 1800) est un architecte prussien, fils de l’architecte David Gilly.


Né en Altdamm, en province de Poméranie, Gilly est réputé comme prodige et le professeur du jeune Karl Friedrich Schinkel. En 1788, il s’inscrit à l’Akademie der Bildenden Künste de Berlin. Parmi ses professeurs on trouve Carl Gotthard Langhans et Johann Gottfried Schadow. En 1797, Gilly voyage beaucoup, en France, en Angleterre et en Autriche. Les dessins qu’il réalise en France, révèlent son intérêt pour l’architecture et reflètent le climat intellectuel du Directoire. Ils offrent une vue sur la Fontaine de la Régénération, la Rue des Colonnes — une des arcades de la rue de sans fondement colonnes

Continuer la lecture de « Friedrich Gilly, architecte. »

Conrad Meyt, sculpteur gothique.

Conrad Meyt est un sculpteur gothique tardif et du début de la Renaissance. Originaire de Worms, il a d’abord été attaché, en tant que tailleur d’images, à la maison de Marguerite d’Autriche (avant 1514). Il a ensuite vécu et travaillé aux Pays-Bas jusqu’à sa mort.


L’exécution des cinq gisants fut confiée par Marguerite d’Autriche à Conrad Meit. Le monument majestueux le tombeau de Philibert le Beau (1480-1504) occupe le milieu du chœur. Il comporte deux étages et deux gisants superposés. La partie supérieure, en marbre blanc de Carrare, représente le duc en costume d’apparat, entouré d’anges de style italien («putti»). Soutenant cette partie, dix adorables et gracieuses petites statues féminines – les «Sibylles» – laissent entrevoir le gisant.

Continuer la lecture de « Conrad Meyt, sculpteur gothique. »

Louise Schroeder, femme politique.

Louise Dorothea Sophie Schroeder (née le 2 avril 1887 à Altona, morte le 4 juin 1957 à Berlin) est une femme politique (SPD), bourgmestre-gouverneur de Berlin au début du blocus de la ville.


Elle est la fille d’une vendeuse de légumes et d’un ouvrier du bâtiment. Après son abitur, elle est employée par une compagnie d’assurance. Elle s’implique très tôt dans le mouvement ouvrier, rejoint le SPD en 1910 et travaille dans les domaines de la politique sociale et de l’égalité pour les femmes.

Continuer la lecture de « Louise Schroeder, femme politique. »