Justus Liebig, chimiste.

Justus Liebig, né le 12 mai 1803 à Darmstadt, Landgraviat de Hesse-Darmstadt – mort le 18 avril 1873 à Munich, Royaume de Bavière, baron von Liebig à partir de 1845, est un chimiste allemand. Par son travail de chercheur mais aussi d’enseignant et de propagandiste, il fit des contributions majeures à la chimie organique et à l’agronomie. Il est considéré comme un des fondateurs de l’agriculture industrielle, fondée sur la chimie organique. L’apport de Liebig à la science agronomique a toutefois été réévalué ; au lieu d’opérer une rupture, comme l’historiographie l’a longtemps présenté, il est plutôt désormais considéré comme un remarquable effort de mise en forme de travaux préexistants. Quoi qu’il en soit, tant par ses erreurs que par ses découvertes — propres ou empruntées — Liebig, parfois par les outrances mêmes de ses attaques, contribua de façon éminente au développement des recherches dans le domaine agricole.


Sur l’invitation de Maximilien II de Bavière, et via son ancien élève Max Joseph von Pettenkofer Liebig fut ensuite professeur à l’Université de Munich de 1852 à 1873. Il améliora l’analyse de la chimie organique et découvrit que les plantes se nourrissent essentiellement d’azote par des microbes permettant de fixer celui de l’air et d’assimiler celui minéralisé dans le sol. L’une de ses réalisations les plus fameuses est l’engrais azoté. Il fut aussi le premier chimiste à organiser un laboratoire moderne (architecte : August von Voit, 1852-1855).

Continuer la lecture de « Justus Liebig, chimiste. »

Le “timbre rouge” menacé de disparition ?

La Poste pourrait abandonner le timbre rouge, qui garantit une distribution de la lettre le lendemain mais est de moins en moins utilisé.

“Il y a 10 ans, les familles françaises écrivaient une cinquantaine de lettres rouges, urgentes, par an. L’année dernière c’était cinq”.

a expliqué Philippe Wahl, le patron de La Poste. Est-il encore utile, alors que l’on a tout ce qu’il faut comme moyent de communication urgent, de garder une lettre rouge ?

En 2020, le chiffre d’affaires de La Poste a diminué de 13% et les volumes de courrier sont en baisse de 18% sur 1 an, soit 1,6 milliard de plis en moins chiffre “Le Parisien”.

Source : Article du journal L’union du 28/02/2021.