Paul von Hindenburg, Maréchal et Président du Reich.

Né le 2 octobre 1847, Paul Von Hindenburg s’engage dans une carrière militaire et prend part à la guerre franco-allemande de 1870. Il devient l’un des militaires les plus importants de la Première Guerre mondiale en devenant chef de l’état-major allemand. En 1925, il est élu président du Reich et le restera jusqu’à sa mort. A la fin de sa vie, il tombe gravement malade. En 1933, il fait d’Adolf Hitler le nouveau chancelier d’Allemagne et décède en 1934.

30 août 1914 : Défaite russe à TannenbergMoins d’un mois après le début de la Première Guerre mondiale, les troupes russes sont écrasées par les Allemands du général Hindenburg à Tannenberg (dans l’ancienne Prusse orientale). Les Allemands captureront plus de 90 000 hommes et 500 canons. Les Européens prennent alors conscience que le conflit sera plus long et plus dur que prévu.1 octobre 1914 : Bataille de la VistuleMalgré son infériorité numérique, la neuvième armée allemande, menée par Paul von Hindenburg, attaque les première et douzième armées russes à l’ouest de la Vistule, en direction de Varsovie. Il s’agit de soutenir l’Autriche-Hongrie, en difficulté sur ce front. Après avoir bien progressé, les troupes allemandes sont mises en difficulté par la défense russe. Elles se replient alors en brûlant et détruisant tout sur leur passage. Les armées austro-Hongroises, présentes sur le même front, se heurtent aussi aux lignes russes.

Continuer la lecture de « Paul von Hindenburg, Maréchal et Président du Reich. »

Gotthold Ephraïm Lessing, écrivain, critique et dramaturge.

Gotthold Ephraïm Lessing, né le 22 janvier 1729 à Kamenz en électorat de Saxe et mort le 15 février 1781 dans la capitale de la principauté de Brunswick, est un écrivain, critique et dramaturge saxon.


Fils d’un pasteur et théologien réputé de Lusace, Lessing est l’aîné de dix garçons. Déjà lecteur assidu à douze ans, il entre dans la célèbre Fürstenschule (école du Prince) de Saint Afra de Meissen où il acquiert une bonne connaissance du grec, du latin et de l’hébreu. À cette époque, son admiration pour Plaute et Térence lui donne envie d’écrire des comédies. À l’automne 1746, il entre à l’université de Leipzig pour y étudier en théologie, mais ses vrais centres d’intérêt sont la littérature, la philosophie et l’art. Il se livre aux exercices qui développent la force et la souplesse du corps, fréquente le théâtre et se lie avec les comédiens. Après avoir étudié quelque temps la médecine et les mathématiques, il s’installe, en 1747 chez son cousin l’écrivain Mylius, un auteur comique avec qui il débute au théâtre.

Continuer la lecture de « Gotthold Ephraïm Lessing, écrivain, critique et dramaturge. »

Emmanuel Kant, philosophe.

Emmanuel Kant, né le 22 avril 1724 à Königsberg, capitale de la Prusse-Orientale, et mort dans cette même ville le 12 février 1804, est un philosophe prussien, fondateur du criticisme et de la doctrine dite « idéalisme transcendantal ».

Grand penseur de l’Aufklärung (Lumières allemandes), Kant a exercé une influence considérable sur l’idéalisme allemand, la philosophie analytique, la phénoménologie, la philosophie moderne, et la pensée critique en général. Son œuvre, considérable et diverse dans ses intérêts, mais centrée autour des trois Critiques – à savoir la Critique de la raison pure, la Critique de la raison pratique et la Critique de la faculté de juger – fait ainsi l’objet d’appropriations et d’interprétations successives et divergentes.

Continuer la lecture de « Emmanuel Kant, philosophe. »