Hysni Kapo, militaire.

Hysni Kapo (1915–1979 était un commandant militaire albanais et un membre dirigeant du Parti du Travail d’Albanie . Un membre du groupe de la jeunesse communiste Kapo a d’abord été distingué en tant que commandant d’artillerie lors de la bataille de Drashovica . En 1941, il fut élu représentant du groupe des jeunes au comité central provisoire du parti et de 1956 à sa mort en 1979, Kapo fut l’un des secrétaire du comité central du Parti du travail d’Albanie. Hysni Kapo a occupé de nombreux postes ministériels et a été membre du Politburo du Parti du travail d’Albaniede 1948 à sa mort. Dans les années 1960, il a joué un rôle important dans l’émancipation des femmes en Albanie pendant la révolution culturelle de l’époque, et on se souvient comme un homme de confiance du leader communiste albanais Enver Hoxha .


Hysni Kapo est né à Tërbaç , district de Vlorë , sud-ouest de l’ Albanie le 4 ou 3 mars 1915. Il a étudié à l’école commerciale de Vlore.

Dans les années 30, il rejoignit le groupe des jeunes communistes, une organisation étroitement associée aux fondateurs du Parti communiste d’Albanie (rebaptisé plus tard Parti du travail d’Albanie). Pendant la Seconde Guerre mondiale, il commanda des unités LNÇ dans la région de Vlorë. Lors de la bataille de Gjorm en janvier 1943, il était le commandant en second des unités LNÇ après Mehmet Shehu . Lors de la bataille de Drashovica en septembre 1943, il était le commandant général des bataillons LNÇ et était stationné dans les collines en face du campement allemand. Au cours de la bataille, sa jambe a été blessée et il a été transféré à Lapardha.

Continuer la lecture de « Hysni Kapo, militaire. »

Fan Noli, évêque et homme politique.

Theofan (Fan) Stilian Noli (pron. « Fann Nolyi », Qyteza, 6 janvier 1882 – Fort Lauderdale, 13 mars 1965) est un évêque orthodoxe et homme politique albanais qui fut Premier ministre et régent de la principauté d’Albanie en 1924.


Fan Noli est né le 6 janvier 1882 à Qyteza (pron. « Tchutéza », (« le fort ») nom turc Ibrik Tepe (« colline de la Bouilloire »), dans un village peuplé d’Albanais, se trouvant au sud d’Andrinople (Edirne) en Thrace, alors dans l’Empire ottoman. Son père, Stylian Noli, célèbre chantre de l’Église orthodoxe, lui transmet son amour pour la musique orthodoxe ainsi que pour les traditions byzantines.

C’est après des études secondaires effectuées à Edirne que le jeune Fan Noli, après un court séjour à Constantinople, s’installe en 1900 à Athènes. Gagnant d’abord sa vie comme traducteur, copiste et souffleur, il rejoint une troupe de comédiens, avec laquelle il parcourt le bassin méditerranéen.

Continuer la lecture de « Fan Noli, évêque et homme politique. »