Le fuschia.

Le fuchsia se décline en arbre, arbuste et vivace. Selon l’espèce, son port peut être buissonnant, dressé, étalé, rampant ou encore retombant. Le fuchsia, aux tiges souples, peut même être palissé, et conduit en espalier ou en pyramide.

Naturellement, le fuchsia adopte une forme buissonnante et compacte. Il peut toutefois être conduit en tige, et devient alors un “mini-arbre” à la cime retombante et constellée de fleurs vivement colorées. Plantez-les en plate-bande ou massif d’été.

Choisissez une variété à tige souple pour cultiver le fuchsia en pot. Son port retombant est particulièrement bien mis en valeur dans un panier suspendu. Le fuchsia à tiges souples peut aussi être palissé sur un treillage.

Continuer la lecture de « Le fuschia. »

Jeronim de Rada, enseignant, éditeur, folkloriste, philologue et poète.

Jeronim de Rada ( Maqui , 29 Décembre, 1814 – 28 Février , 1903 ), était un enseignant , éditeur , folkloriste, philologue , poète et auteur de l’ italien – Arbëresh , le fondateur de la Renaissance nationale albanaise .

Fils d’un professeur de grec et de latin , Jérôme est diplômé en lettres de l’Université de Naples.

En octobre 1836, il quitta Naples pour retourner dans son pays natal. Le 21 Juin de 1837 , après qu’il soit devenu partie d’un groupe révolutionnaire souterrain ami Pasquale Rossi, mis en charge d’un groupe de dix calabrais qui vont à une réunion des groupes de conspirateur pour un soulèvement à Cosenza , mais seulement présenté un groupe Arbëresha calabrais et le soulèvement échoue. En août 1840 , il a été arrêté et emprisonné parce qu’il était soupçonné d’activités illégales, mais il a été libéré un mois plus tard faute de preuves.

Continuer la lecture de « Jeronim de Rada, enseignant, éditeur, folkloriste, philologue et poète. »

Le loup.

Le loup (Canis lupus) est une espèce de canidés comprenant plusieurs sous-espèces sauvages, domestiques ou férales, toutes parfaitement interfécondes, comme le Loup gris commun (Canis lupus lupus), le Loup arctique1 (Canis lupus arctos), le Chien (Canis lupus familiaris), le Dingo (Canis lupus dingo) ou encore le Chien chanteur (Canis lupus hallstromi). Si les formes sauvages sont d’origine Holarctique, la domestication et le marronnage ont permis à l’espèce de coloniser l’ensemble des écozones terrestres.

Sous ses formes sauvages, le loup gris a été peu à peu exterminé par l’Homme dans plusieurs zones de son aire de répartition originelle, en particulier au XIXe siècle. Au XXIe siècle, il ne reste plus qu’environ 300 000 individus dans le monde, principalement dans des zones « de grands espaces » restés sauvages, telles que la taïga de Sibérie et du Canada ou les steppes et les massifs montagneux d’Europe et d’Asie centrale. Il est désormais protégé dans de nombreux pays occidentaux, où l’on tente de préserver les populations restantes. Quelques programmes de sauvegarde ont permis aux loups gris de revenir dans des zones où ils avaient disparu, en particulier en Amérique du Nord.

Continuer la lecture de « Le loup. »