Qemal Stafa, homme politique.

Qemal Stafa (20 mars 1920 à Elbasan – 5 mai 1942 à Tirana ) était un membre fondateur du Parti communiste albanais et le chef de sa section jeunesse.


Stafa est né à Elbasan en 1920, dans une famille originaire du village de Zabzun, alors partie de la région de Dibra. Son père Ahmet était dans l’armée et a déménagé en 1923 à Shkodër en tant que directeur du bureau de recrutement de la préfecture de Shkodër. Qemal Stafa a étudié à Shkodër au Saverian College . Avec les réformes éducatives mises en place par le ministre Mirash Ivanaj , les écoles privées ont été fermées et Stafa a été transféré au lycée public de Shkoder. Après la mort de son père en 1936, sa famille a déménagé à Tirana, où il a étudié au Lyceum de Tirana (plus tard nommé Lycée Qemal Stafa ). Il était l’un des cofondateurs du Groupe communiste de Shkoder, l’un des trois groupes qui se joindraient en 1941 pour former le Parti communiste d’Albanie . En février 1939, un tribunal spécial siégea à Tirana contre 73 personnes soupçonnées d’exercer des activités communistes et de propagande. Il y avait entre autres Tuk Jakova , Vasil Shanto , Vojo Kushi , Branko Kadia , Zef Mala , Emin Duraku et le jeune Stafa qui a été arrêté le 24 janvier. Il a été condamné à trois ans en raison de son âge, alors qu’il acceptait toutes les accusations. Avec les troubles de l’ invasion italienne de l’Albanie le 7 avril 1939, il est libéré de prison. Stafa a écrit sur le journal local Fashizmi (fascisme) contrôlé par le Parti fasciste albanais et a passé quelque temps à Rome en tant qu’étudiant avec son fiancé Drita Kosturi, sur une bourse du gouvernement albanais.

Continuer la lecture de « Qemal Stafa, homme politique. »

Ahmet Zogu, homme d’état.

Ahmet Zogu (nom de naissance : Ahmet Muhtar Bej Zogolli) (8 octobre 1895 – 9 avril 1961) est un homme d’État albanais.

Premier ministre à deux reprises puis président de la République à partir du 31 janvier 1925, et enfin roi des Albanais sous le nom de Zog Ier (ou Zogu Ier), à partir du 1er septembre 1928, après avoir remplacé la première République albanaise par le Royaume albanais. Son règne prend fin le 8 avril 1939 lors de l’invasion italienne.


Né en Albanie centrale, le 8 octobre 1895 à Burgajet, Ahmet Zogu est le fils d’un puissant chef de clan féodal albanais de la région du Mati. Sa mère, Sadije Toptani, descendait d’une famille de grands propriétaires terriens de la vieille noblesse albanaise. Ses quatre sœurs cadettes devinrent toutes princesses royales, l’une d’elles épousa l’un des derniers représentants de l’Empire ottoman.

Continuer la lecture de « Ahmet Zogu, homme d’état. »

Gjergj Kastrioti, l’Albanie vénitienne.

Au Xe siècle, la république de Venise s’étend à la côte dalmate. En 1202-1204, les Croisés l’aidèrent à conquérir plusieurs autres étapes sur la route vers l’Orient (de Zadar – Zara en Croatie jusqu’aux îles Ioniennes actuellement en Grèce) bien que ce ne fut pas à l’origine le but de l’expédition. Au xve siècle (1448), ce que la république de Venise appelle l’Albanie vénitienne comprend les territoires et populations s’étendant de Kotor (Cattaro) (Nord du Monténégro actuel), en passant par Shkodër (Scutari) et Durrës (Durazzo), jusqu’à la ville de Arta (région de Ioannina, actuellement partie de la Grèce du Nord depuis 1918).

À cette période commencent également les premières installations massives des Albanais en Italie. En 1450, le roi de Naples, Alphonse V d’Aragon, voulant soumettre la Calabre, leva des troupes dans lesquelles prirent part les Albanais, et beaucoup de ceux-ci ne retournèrent pas en Albanie alors en proie à des luttes incessantes contre les Turcs. Dans la province de Catanzaro ils fondèrent les colonies de Amato, Andali, Casalnovo, Caraffa, Vena, Zanganore, Pallagoria, San Nicolo dell’ Alto, Carfizzi, Gizzerie, Marcedusa et Zegaria. En Sicile, ils s’établirent près de Palerme, à Contessa.

Continuer la lecture de « Gjergj Kastrioti, l’Albanie vénitienne. »