Le nautile.

Les nautiles sont des céphalopodes tétrabranchiaux marins.


Leurs nombreux tentacules (environ 90) ne comportent pas de ventouses. Leur coquille est développée et enroulée vers l’avant, en forme de spirale. L’intérieur est cloisonné en différentes loges. Le corps du nautile occupe la dernière loge, qui est la plus grande. Un siphon traverse les cloisons. Les loges que n’occupe pas l’animal contiennent un mélange de gaz et de liquide.Ces loges peuvent être remplies et vidées afin de modifier la flottabilité de l’animal, lui permettant de plonger ou de faire surface à la demande tout comme les water-ballasts d’un sous-marin. Cette étonnante caractéristique inspira l’inventeur Robert Fulton pour nommer le sous marin expérimental construit à la demande du Premier consul Bonaparte (Cf infra). Ces animaux possèdent 4 branchies (2 à droite et 2 à gauche). Ils se déplacent par réaction en projetant de l’eau via un entonnoir. Ils peuvent également ramper lorsqu’ils se trouvent sur un sol solide.

Continuer la lecture de « Le nautile. »

Antoine Bruny d’Entrecasteaux, navigateur.

Antoine Reymond Joseph de Bruny d’Entrecasteaux, dit le « chevalier d’Entrecasteaux », né le 7 novembre 1737 à Aix-en-Provence ou au château d’Entrecasteaux, selon les sources, et mort le 21 juillet 1793 dans l’océan Pacifique, est un navigateur français qui partit en 1791, à la tête de deux frégates, La Recherche et L’Espérance, à la recherche de l’expédition de Jean-François de La Pérouse, explorant tour à tour les rivages de Nouvelle-Zélande, la Nouvelle-Calédonie, les îles Tonga et les côtes australiennes.


Issu d’une famille de la noblesse de robe provençale, Antoine Reymond Joseph de Bruni d’Entrecasteaux est le troisième enfant (le deuxième fils) de Jean-Baptiste de Bruny, marquis d’Entrecasteaux (1701-1793), président à mortier du Parlement de Provence, et de Dorothée de L’Estang-Parade. Son frère Jean-Paul de Bruny d’Entrecasteaux (1728-1794), lui aussi président du Parlement de Provence, sera guillotiné sous la Révolution.

Le jeune d’Entrecasteaux, après des études au collège des Jésuites d’Aix-en-Provence, s’engage comme garde de la Marine en juillet 1754, à l’âge de quinze ans.

Continuer la lecture de « Antoine Bruny d’Entrecasteaux, navigateur. »

Louis Faidherbe, militaire et administrateur colonial.

Louis Léon César Faidherbe, régulièrement appelé Léon Faidherbe, né le 3 juin 1818 à Lille et mort le 28 septembre 1889 à Paris, est un militaire, un administrateur colonial, principalement du Sénégal et un homme politique français. Il commanda l’Armée du Nord pendant la guerre franco-prussienne de 1870-1871 et fut élu député puis sénateur du Nord à partir de 1871.


Louis Faidherbe est issu d’un milieu modeste. Il naquit rue Saint-André dans une maison du Vieux-Lille. Son père, qui avait été volontaire en 1794 et blessé au combat, était alors fabricant de bonneterie. Il commença ses études au collège de Lille. Ses aptitudes en mathématiques lui permirent d’obtenir une bourse pour entrer au collège royal de Douai.

En 1838, il entra à l’École polytechnique puis en 1840 à l’École d’application de l’artillerie et du génie de Metz dont il sortit officier en 1842. Sous-lieutenant au 1er régiment du génie en 1842, il servit lors de la conquête de l’Algérie de 1842 à 1847, notamment lors de l’expédition du Chélif. Il participa également à la fortification de Bou Saada.

Continuer la lecture de « Louis Faidherbe, militaire et administrateur colonial. »