Nam Phuong, dernière impératrice d’Annam.

Nam Phuong (Parfum du Sud), née Jeanne Marie-Thérèse Nguyễn Hữu Thị Lan à Gò Công (Cochinchine) le 14 novembre 1913 et morte le 15 septembre 1963 à Chabrignac (Corrèze), est la dernière impératrice consort de la dynastie Nguyễn qui règna sur l’Empire d’Annam (aujourd’hui Viêt Nam).


Marie-Thérèse Nguyễn Hữu Thị Lan (surnommée Mariette en famille) naît dans une petite ville du delta du Mékong en Cochinchine, l’un des protectorats de l’Indochine française (avec le Tonkin au nord, l’Annam au centre, puis le futur Laos et le Cambodge à l’est). Son père, Pierre Nguyễn Hữu-Hào, est un marchand extrêmement fortuné, né dans une famille modeste de Gò Công de religion catholique. Grâce à la protection du vicaire apostolique de Cochinchine occidentale, Mgr Mossard, il entre comme employé aux écritures chez le duc de Long-My, Lê Phát Đạt, dont la famille possédait d’immenses territoires en Cochinchine donnés par la dynastie impériale en abandon de la commanderie de Hoa Lu. Cette famille – catholique – jouissait de la faveur des autorités coloniales françaises et de la hiérarchie catholique d’Indochine et fit don de terres à l’Église. Pierre Nguyễn Hữu-Hào devient rapidement régisseur des domaines ducaux et finit par obtenir la main de la fille de son maître, Marie Lê Thị Binh. C’est de cette union qu’est donc issue la future impératrice.

Continuer la lecture de « Nam Phuong, dernière impératrice d’Annam. »

Bảo Đại, dernier empereur du Vietnam.

Bảo Đại (du vietnamien : 保大帝 en caractères anciens) est le nom d’intronisation du prince Nguyễn Phúc Vĩnh Thụy, fils unique de l’empereur Khải Định (啟定帝), né le 22 octobre 1913 au palais Doan Trang Vien de Huế et mort le 31 juillet 1997 à l’hôpital militaire du Val-de-Grâce à Paris.

Treizième et dernier monarque de la dynastie des Nguyễn, il est aussi le dernier empereur du Viêt Nam ; il règne sous la colonisation française, alors que la dynastie n’exerce plus qu’une souveraineté symbolique sur les protectorats de l’Annam et du Tonkin.

Partisan de l’indépendance, il abdique malgré lui le 25 août 1945, remettant les symboles de sa souveraineté, le sceau et l’épée d’or, à une délégation Việt Minh, alors que l’Indochine française se trouve en plein chaos (épisode dit de la révolution d’août). Il est conservé par les indépendantistes comme « conseiller politique ».

Continuer la lecture de « Bảo Đại, dernier empereur du Vietnam. »

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.