Prosper de Chasseloup-Laubat, ministre de la marine et des colonies.

Justin Napoléon Samuel Prosper, comte, puis 4e marquis de Chasseloup-Laubat est un homme politique français né à Alexandrie (Italie) le 29 mai 1805 et mort à Versailles le 29 mars 1873. Il fut ministre de la marine et des colonies du 24 novembre 1860 au 20 janvier 1867, puis ministre présidant le Conseil d’État du 17 juillet 1869 au 2 janvier 1870.


Plus jeune des fils du général-marquis François Charles Louis de Chasseloup-Laubat (1754-1833), Prosper de Chasseloup-Laubat fit ses études à Paris au Lycée Louis-le-Grand puis entra dans l’administration et fut attaché au comité du contentieux du Conseil d’État en qualité d’auditeur de 2e classe (1828).

Après la Révolution de 1830 il fut, dès le 4 août, attaché au général de La Fayette, commandant général de la garde nationale, en qualité de capitaine aide-de-camp. Maintenu au sein de la nouvelle organisation du Conseil d’État il fut promu maître des requêtes en service ordinaire (novembre 1830) et devint commissaire du roi auprès du comité du contentieux (1830-1836).

En 1836, Prosper de Chasseloup-Laubat fut adjoint à Jean-Jacques Baude, commissaire du roi en Algérie et remplit sa mission à Alger, puis à Tunis, à Bône et à Constantine. Il assista au siège malheureux de cette dernière ville, avant de reprendre ses fonctions au Conseil d’État. Il fut nommé conseiller d’État en 1838.

Continuer la lecture de « Prosper de Chasseloup-Laubat, ministre de la marine et des colonies. »

Francis Garnier, officier de marine et explorateur.

Marie Joseph François Garnier dit Francis Garnier (en vietnamien : Ngạc Nhi), né à Saint-Étienne le 25 juillet 18391 et mort au combat à Hanoï, le 21 décembre 1873, est un officier de marine et explorateur français.

Il devint célèbre pour avoir passé l’essentiel de sa vie à explorer le Mékong. Sa carrière d’officier et sa fin héroïque en ont fait une des figures de premier plan de l’histoire de la Marine française.


Fils d’un légitimiste convaincu – qui brisa son épée d’officier en 1830 – il entre en 1856 à l’École navale, après de bonnes études au lycée de Montpellier. En raison de ses pensées ambitieuses, de son courage et de sa fougue malgré sa petite taille ses camarades de Navale l’avaient surnommé « Mademoiselle Bonaparte ».

Continuer la lecture de « Francis Garnier, officier de marine et explorateur. »

Ernest Doudard De Lagrée, marin et explorateur.

Ernest Marie Louis de Gonzague Doudart de Lagrée, devenu en 1862 par jugement Doudart de la Grée, né le 31 mars 18231 à Saint-Vincent-de-Mercuze (Isère) et mort le 12 mars 1868 à Tong-Tchouen, dans le Yunnan, est un marin et explorateur français.


Élève de l’École polytechnique en 1842, aspirant de 1re classe en 1845, lieutenant de vaisseau en 1854, il fait la guerre de Crimée et est décoré de la Légion d’honneur à cette occasion. En 1862, il part pour la Cochinchine, et conclut le traité qui attribue à la France un protectorat sur le Cambodge le 5 juillet 1863 à Saïgon.

Doudart de Lagrée revient en France en 1864, avant de repartir, avec le grade de capitaine de frégate, en 1866 pour une expédition scientifique sur le Mékong, avec, pour second, le lieutenant Francis Garnier ; l’expédition comprend Clovis Thorel, chargé de la partie botanique, le lieutenant Louis Delaporte, Louis de Carné, le docteur Lucien Joubert et le photographe Émile Gsell. Elle remonte le fleuve, traversant des forêts impénétrables et explorant, notamment, le site d’Angkor en 1866, puis elle remonte vers l’actuel Laos et le Tonkin, mais, le commandant Doudart de Lagrée meurt de maladie en 1868, dans les hautes montagnes du Yunnan, avant la fin de l’expédition qui s’achève sous le commandement de son second en juin 1868 à Shanghai.

Deux portraits de cet intrépide dauphinois, l’un en jeune marin et l’autre en homme mûr portant la mention “l’explorateur”, apparaissent dans un album de photos de la famille Rozier de Linage, implantée en Dauphiné depuis le début du XIVe siècle, avec laquelle son père s’était lié. La photo d’homme mûr illustre parfaitement le rôle de diplomate qu’il fut amené à jouer officiellement auprès du roi du Cambodge.

Ernest Doudart de Lagrée était également entomologiste. Sa collection d’insectes exotiques a été léguée au Muséum national d’histoire naturelle à Paris.

Source : Wikipédia.