Le cheval anglo-arabe.

L’Anglo-arabe est une race de chevaux de selle à sang chaud, historiquement développée en Angleterre, en Russie et en France dès la fin du XVIIIe siècle. Ce cheval issu en premier lieu du croisement d’un Pur-sang avec un Arabe s’est surtout fait connaître à travers les lignées françaises. Ce croisement a été étendu par la suite à deux races autochtones du Sud-Ouest français, dans le Limousin et le Midi. L’Anglo-arabe est élevé dans d’autres pays depuis la fin du XXe siècle, ayant fait l’objet d’une internationalisation de son élevage en 2012.

Par définition, l’Anglo-arabe est morphologiquement peu homogène, l’importance d’origines des deux races parentes influant grandement sur le modèle. Il est néanmoins caractérisé par ses allures, sa légèreté, son adresse, son courage et sa forte personnalité. Plusieurs appellations existent au sein de la race, permettant de distinguer la part plus ou moins importante d’origines Arabe chez l’animal, et la présence ou pas d’autres courants de sang mineurs : Anglo-arabe, Anglo-arabe de complément, Anglo-arabe de croisement et demi-sang Anglo-arabe. L’abréviation officielle est AA, mais il est fréquemment surnommé « anglo ».

Continuer la lecture de « Le cheval anglo-arabe. »

Serge de Diaghilev, organisateur de spectacles, imprésario de ballet.

Serge de Diaghilev, Sergueï Pavlovitch Diaguilev), né le 19 mars 1872 (31 mars 1872 dans le calendrier grégorien) à Selichtchi en Russie et mort le 19 août 1929 à Venise en Italie, était un organisateur de spectacles, critique d’art, protecteur des artistes, impresario de ballet.

Créateur et impresario de génie, il fonde les Ballets russes d’où sont issus maints danseurs et chorégraphes qui ont fait l’art de la danse du XXe siècle.


Né dans une famille aisée de la petite noblesse russe de la Russie impériale, il étudia le droit à l’université de Saint-Pétersbourg, ainsi que la musique et le chant au Conservatoire de cette même ville (un engouement qu’il a hérité de sa belle-mère). En 1890, on le retrouve à Perm. Il obtint un diplôme de musicologie en 1892 mais abandonna son rêve de compositeur après que son professeur, Nikolaï Rimski-Korsakov, lui eut dit qu’il n’était pas véritablement doué pour cet art.

Continuer la lecture de « Serge de Diaghilev, organisateur de spectacles, imprésario de ballet. »

Guglielmo Marconi, physicien, inventeur et homme d’affaires.

Guglielmo Marconi, né le 25 avril 1874 à Bologne et mort le 20 juillet 1937 à Rome, est un physicien, inventeur et homme d’affaires italien. Il est considéré comme l’un des inventeurs de la radio et de la télégraphie sans fil.

Avec Ferdinand Braun, il est colauréat du prix Nobel de physique de 1909 « en reconnaissance de ses contributions au développement de la télégraphie sans fil ». Il est le fondateur de la première compagnie internationale de radiodiffusion. La Cour suprême des États-Unis décida en 1943, qu’un des brevets qui avait permis à Marconi d’obtenir le prix Nobel était invalidé par un brevet antérieur qui était l’œuvre de Nikola Tesla.

 

Continuer la lecture de « Guglielmo Marconi, physicien, inventeur et homme d’affaires. »

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.

Retour vers le haut de page