Eugène Vaillé, historien postal.

Eugène Vaillé (né le 10 août 1875 à Bédarieux – mort le 30 mai 1959 à Riols) était un historien postal français et le premier conservateur du musée postal de France, l’actuel musée de La Poste, de 1946 à 1955.


Natif de l’Hérault, Eugène Vaillé étudie à Lodève où son père tient un négoce de laines.

En novembre 1892, après l’obtention du baccalauréat, il est reçu au concours de surnuméraire de l’administration des Postes et Télégraphes. Il commence sa carrière fin 1894 au central télégraphique de Montpellier avant d’être envoyé à Caen en 1895. Désireux d’effectuer des études de droit, il est muté en janvier 1898 dans un central télégraphique de Lyon. Promu commis en 1899, il étudie de 1900 à 1902 et devient docteur en droit grâce à une thèse titrée La coalition ouvrière et les grèves.

Continuer la lecture de « Eugène Vaillé, historien postal. »

Le jardin des plantes de Paris.

Le jardin des plantes de Paris, ou le Jardin des plantesa, est un parc et un jardin botanique ouvert au public, situé dans le 5e arrondissement de Paris. Il est le siège et le principal site du Muséum national d’histoire naturelle, qui possède aussi d’autres sites à Paris et en province. En tant qu’espace de l’institution de recherche qu’est le Muséum, le Jardin des plantes est, à ce titre, un campus. En plus des espaces verts propres à un jardin (parterres, espaces botaniques, arbres, jardin à l’anglaise, etc.), on trouve aussi au Jardin des plantes une ménagerie, des serres, et des bâtiments d’exposition scientifique faisant office de musées que le Muséum nomme « galeries » (la galerie de Minéralogie fait ainsi office de musée de minéralogie et la galerie de Paléontologie, par exemple, est un musée de paléontologie).

Le Jardin des plantes est encadré, dans le sens des aiguilles d’une montre et en commençant par le nord, par le quai Saint-Bernard le long de la Seine, la place Valhubert, une très courte section du boulevard de l’Hôpital, et les rues Buffon (vers l’ouest de laquelle il s’étend des deux côtés, cette rue étant une ancienne allée du Jardin sous l’intendance de Buffon jusqu’en 1788), Geoffroy-Saint-Hilaire et Cuvier, qui délimitent une étendue de 23,5 hectares. Le Jardin est immédiatement voisin de la mosquée de Paris, du campus de Jussieu et de la gare d’Austerlitz ; le quartier environnant a pris son nom.

Continuer la lecture de « Le jardin des plantes de Paris. »

La fête foraine.

Une fête foraine ou foire ou vogue est un rassemblement en plein air de forains indépendants itinérants revenant à date fixe. Elle regroupe des attractions et manèges, ainsi que divers stands, tels que jeux de tirs ou vente de friandises.


Dérivé de l’ancien théâtre de la foire, le terme art forain est apparu il n’y a qu’une trentaine d’années en France, utilisé par Jean-Paul Favand, fondateur du musée des Arts forains.

Les premières « foires foraines » étaient des stands et des petits manèges démontables se déplaçant à travers tout le pays dès le début du XIXe siècle, particulièrement au nord de la Loire. Peu à peu, les forains (« ceux qui travaillent à la foire ») se regroupent et fondent un groupe distinct du marché avec une place précise, qui sera rebaptisé « fête foraine ». La fête foraine est inscrite en 2017 à l’inventaire du patrimoine culturel immatériel en France.

Continuer la lecture de « La fête foraine. »

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.