Jacques-Henri Lartigue, peintre, écrivain et photographe.

Jacques Henri Lartigue, né le 13 juin 1894 à Courbevoie (France) et mort le 12 septembre 1986 à Nice, est un peintre, écrivain et photographe français.

En 1963, Jacques Henri Lartigue expose pour la première fois à l’âge de 69 ans, au MoMA à New York, quelques-uns des nombreux clichés qu’il a réalisés au cours de sa vie. La même année, le magazine Life lui consacre un portfolio, et ce numéro qui annonce la mort du président John Fitzgerald Kennedy fait le tour du monde. À son plus total étonnement, Lartigue devient du jour au lendemain l’un des grands noms de la photographie du XXe siècle. Continuer la lecture de « Jacques-Henri Lartigue, peintre, écrivain et photographe. »

Brassaï, photographe, dessinateur, peintre, sculpteur, médailleur et écrivain.

Brassaï, pseudonyme de Gyula Halász, né le 9 septembre 1899, à Brașov, et mort le 8 juillet 1984, à Beaulieu-sur-Mer (Alpes-Maritimes), est un photographe hongrois, naturalisé français, également dessinateur, peintre, sculpteur, médailleur et écrivain.


Gyula Halász naît le 9 septembre 1899 à Brassó en Transylvanie, alors partie intégrante du royaume de Hongrie (depuis 1920 : Brașov, en Roumanie), de Gyula Halász (hu), rédacteur en chef et publiciste, et d’une mère d’origine arménienne. Sa famille emménage en 1903 à Paris où ils rejoignent le père qui enseigne la littérature à la Sorbonne pour l’année 1903-1904. Jeune homme, Gyula Halász étudie la peinture et la sculpture à l’Université hongroise des beaux-arts de Budapest, avant de rejoindre la cavalerie austro-hongroise pour y servir durant la Première Guerre mondiale.

En 1920, il se rend à Berlin où il travaille en tant que journaliste, tout en suivant le cours de l’académie des beaux-arts Berlin-Charlottenburg. Halász déménage en 1924 pour Paris. Seul, il apprend le français en lisant les œuvres de Marcel Proust. Installé à Montparnasse, au cœur du Paris artistique des années 1920, il se lie à Henry Miller, Léon-Paul Fargue et Jacques Prévert. Il reprend sa carrière de journaliste. Il écrivit plus tard que la photographie l’avait aidé à saisir la nuit parisienne, la beauté des rues et des jardins, qu’il pleuve ou qu’il vente. Continuer la lecture de « Brassaï, photographe, dessinateur, peintre, sculpteur, médailleur et écrivain. »

Robert Doisneau, photographe.

Robert Doisneau, né le 14 avril 1912 à Gentilly et mort le 1er avril 1994 à Montrouge, est un photographe français, parmi les plus populaires après-guerre.

Il fut, aux côtés de Willy Ronis, d’Édouard Boubat, d’Izis, d’Émile Savitry ou d’Albert Monier l’un des principaux représentants du courant de la photographie humaniste française.


Robert Doisneau est né dans le sud de la banlieue parisienne au sein d’une famille bourgeoise. Il étudie les Arts graphiques à l’École Estienne et obtient son diplôme de graveur et de lithographe en 1929. Continuer la lecture de « Robert Doisneau, photographe. »

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.

Retour vers le haut de page