L’hôtel de la monnaie à Paris.

L’hôtel de la Monnaie, situé quai de Conti dans le 6e arrondissement de Paris, est un bâtiment du XVIIIe siècle, chef-d’œuvre de l’architecte Jacques-Denis Antoine (1733-1801). Il abrite toujours la Monnaie de Paris ainsi que le musée de la Monnaie de Paris.

Les premiers ateliers de la Monnaie de Paris, principal atelier monétaire en France, étaient établis successivement dans le Palais royal sur l’île de la Cité, rue Sainte-Croix-de-la-Bretonnerie où le roi Saint-Louis installe en 1258 à cet emplacement le couvent de Sainte-Croix-de-la-Bretonnerie, puis rue de la Vieille-Monnaie (actuel boulevard de Sébastopol, entre la rue de Rivoli et la rue des Lombards). L’atelier est ensuite transféré à partir du XIVe siècle dans de vieilles maisons de la rue de la Monnaie. Ces édifices étaient vétustes, mais il n’était pas possible de les reconstruire sur le même site sans affecter la production, si bien que la Monnaie de Paris y reste pendant quatre siècles.

Continuer la lecture de « L’hôtel de la monnaie à Paris. »

École d’art de Nancy (Meurthe-et-Moselle).

L’école de Nancy, Alliance provinciale des industries d’art (en général appelée seulement école de Nancy) est le fer de lance de l’Art nouveau en France, dont l’inspiration essentielle est à chercher dans les formes végétales : ginkgo, ombelle, berce du Caucase, nénuphar, chardon ou encore cucurbitacée ; et animales, comme les libellules. Cette alliance s’appuie sur une recherche d’utilisation poussée dans la verrerie, la ferronnerie, l’acier, le bois, pour mettre le beau dans les mains de tous et ainsi faire entrer l’art dans les foyers.

Les fondateurs définissent l’école de Nancy comme une « sorte de syndicat des industriels d’art et des artistes décorateurs, qui s’efforce de constituer en province, pour la défense et le développement des intérêts industriels, ouvriers et commerciaux du pays, des milieux d’enseignement et de culture favorables à l’épanouissement des industries d’art ». Son but, tel qu’il est décrit à l’article 1 des statuts de l’association, est de « favoriser la renaissance et le développement des métiers d’art en province ».

Continuer la lecture de « École d’art de Nancy (Meurthe-et-Moselle). »

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.

Retour vers le haut de page