Romy Schneider, actrice.

Romy Schneider, née sous le nom de Rosemarie Magdalena Albach le 23 septembre 1938 à Vienne en Autriche et morte le 29 mai 1982 à Paris (7e arrondissement), est une actrice allemandec naturalisée française.

Au début des années 1950, vers l’âge de quinze ans, elle commence sa carrière d’actrice dans le genre Heimatfilm allemand. De 1955 à 1957, elle interprète l’impératrice Élisabeth d’Autriche, surnommée « Sissi », dans trois films — Sissi (1955), Sissi impératrice (1956) et Sissi face à son destin (1957) — qui lui valent succès et reconnaissance internationale.

Continuer la lecture de « Romy Schneider, actrice. »

Le “mondial de l’automobile” à Paris.

Le Mondial de l’automobile (ex salon de l’automobile) de Paris est le premier salon automobile mondial en termes de fréquentation et se déroule tous les deux ans (les années paires), en octobre, au parc des expositions de la porte de Versailles à Paris, en alternance avec le salon de Francfort (le plus grand en superficie). Depuis 2019, le salon fait partie intégrante du Paris Motion Festival.

En décembre 1896, le quatrième Salon du cycle de Paris, localisé au Palais de l’Industrie et présidé par le comte Jules-Albert de Dion, consacre une section aux automobiles françaises.

En juin 1898, le Jardin des Tuileries reçoit à l’initiative de l’Automobile Club de France la première « Exposition Internationale d’Automobiles » réalisée dans le monde. Pour pouvoir être exposées au salon, les automobiles doivent au préalable parcourir la distance Paris-Versailles-Paris, soit une distance d’une quarantaine de kilomètres, de manière à prouver leur capacité à se mouvoir de façon autonome. Les grandes marques automobile de l’époque telles que Peugeot, Panhard & Levassor, Benz ou Daimler participent au salon. L’opération remporte un vif succès puisque 140 000 visiteurs viennent découvrir les 232 modèles de voitures exposées. Une seconde exposition est présentée au jardin des Tuileries en juin 1899.

Continuer la lecture de « Le “mondial de l’automobile” à Paris. »

Le cheval ardennais.

Le cheval ardennais est une très ancienne race rustique de chevaux de trait, de taille moyenne, à la robe généralement baie ou rouanne. Il est historiquement élevé dans la région des Ardennes, qui lui a donné son nom, et par extension dans tout le quart nord-est de la France, le Sud et l’Est de la Belgique, et au Luxembourg. Connu et mentionné depuis l’Antiquité romaine où il sert à la remonte des armées, l’Ardennais devient jusqu’au début du XIXe siècle l’une des meilleures races de chevaux de selle et de trait léger pour la traction du matériel d’artillerie militaire. Sous l’empire napoléonien, les Ardennais sont réputés pour avoir survécu à la campagne de Russie, où 13 000 chevaux trouvent la mort.

De nombreux croisements doublés d’une sélection rigoureuse des éleveurs, orientée vers les travaux agricoles, transforment la race dès le milieu du XIXe siècle. Destiné à la traction du matériel agricole, l’Ardennais devient un cheval de trait lourd et puissant, ainsi qu’un grand améliorateur de races. Il donne naissance à l’Ardennais suédois et à de nombreux autres chevaux de trait, tels que l’Auxois et le Trait du Nord. La fin de la traction hippomobile et l’utilisation du tracteur motorisé entraînent déclin de son élevage et réduction drastique de ses effectifs.

Continuer la lecture de « Le cheval ardennais. »