Adam de la Halle, poète et compositeur (trouvère).

Adam de la Halle (dit Adam d’Arras ou le Bossu d’Arras) est un trouvère de langue picarde actif au XIIIe siècle, mort probablement en 1288 (ou un peu avant) à la cour du comte d’Artois à Naples.

Son art, à la charnière de la monodie et de la polyphonie, fait qu’on le considère souvent comme le dernier trouvère.

Adam de la Halle naît, selon les sources, vers les années 1240, selon toute vraisemblance à Arras ou à proximité.

Il meurt a priori entre 1285 et 1288 à la cour du comte d’Artois à Naples, dans le sud de l’Italie. Certaines sources le font mourir vers 1306, après son retour à Arras et un hypothétique voyage en Angleterre, mais elles paraissent hasardeuses.

Poète et compositeur, il intéresse aussi bien l’histoire de la littérature que l’histoire de la musique. On l’appelle quelquefois le dernier des trouvères, car son art présente une double appartenance : il se rattache à la musique monodique (pratiquée par les troubadours du sud de la France et par les trouvères du nord aux XIIe et XIIIe siècles), mais il est aussi héritier du premier grand développement de la musique polyphonique (celle qu’avaient pratiquée les musiciens de l’École de Notre-Dame de Paris, avant et après l’an 1200).

Continuer la lecture de « Adam de la Halle, poète et compositeur (trouvère). »

Ville de Givors (Rhône).

Au confluent du Rhône et du Gier, Givors est située à vol d’oiseau à 19,3 km au sud de Lyon.

Enserrée entre les monts du Lyonnais, au nord et à l’ouest, et les contreforts du Pilat, au sud et à l’ouest, elle est un carrefour faisant communiquer les régions stéphanoises, le Velay et le Forez, avec le Dauphiné, le sud lyonnais et la vallée du Rhône. L’autoroute A47 qui passe au cœur de la ville relie la ville de Givors à 20 minutes de Saint-Chamond, trente minutes de Saint-Étienne, 20 minutes de Lyon et dix minutes de Vienne. Givors est, par ailleurs, ville porte Nord du Parc régional du Pilat.

Continuer la lecture de « Ville de Givors (Rhône). »

Nicolas de Staël, peintre.

Nicolas de Staël, baron Nikolaï Vladimirovitch Staël von Holstein, né le 23 décembre 1913 (5 janvier 1914 dans le calendrier grégorien) à Saint-Pétersbourg, mort le 16 mars 1955 à Antibes, est un peintre français originaire de Russie, issu d’une branche cadette de la famille Staël von Holstein.

La carrière de Nicolas de Staël s’étale sur quinze ans — de 1940 à 1955 —, à travers plus d’un millier d’œuvres, influencées par Cézanne, Matisse, Van Gogh, Braque, Soutine et les fauves, mais aussi par les maîtres néerlandais Rembrandt, Vermeer et Seghers.

Continuer la lecture de « Nicolas de Staël, peintre. »

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.

Retour vers le haut de page