Louis Pergaud, instituteur et écrivain.

Louis Pergaud est un instituteur et écrivain français né le 22 janvier 1882 à Belmont (Doubs) et mort pour la France le 8 avril 1915 à Fresnes-en-Woëvre (Meuse).

Il est notamment l’auteur de De Goupil à Margot, prix Goncourt 1910, et de La Guerre des boutons, paru en 1912.

ouis Pergaud est originaire de Belmont (Doubs), en Franche-Comté. Son père, Élie Pergaud, y est instituteur paroissien depuis 1877.

Il suit les traces de son père au moment de choisir son métier : après une préparation à Besançon, en juillet 1898, Louis Pergaud, âgé de seize ans, dont le travail est excellent, présente le concours d’entrée à l’École normale et il est reçu premier. Après 3 ans d’études acharnées dans cette école, il en sort, le 30 juillet 1901, troisième de sa promotion. Il est nommé enseignant à Durnes (Doubs), son premier poste, pour la rentrée d’octobre 1901.

Continuer la lecture de « Louis Pergaud, instituteur et écrivain. »

Henri Mondor, médecin, chirurgien et historien de la littérature.

Henri Mondor est un médecin français, chirurgien et historien de la littérature né le 20 mai 1885 à Saint-Cernin (Cantal) et mort le 6 avril 1962 à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine).

Brillant chirurgien, il est l’auteur d’un fameux Diagnostics urgents de l’abdomen (1928), de notoriété mondiale et constamment ré-édité jusqu’en 1979. Passionné de littérature, notamment pour le poète Stéphane Mallarmé, il fut également dessinateur et, reconnu pour son savoir en étant élu à quatre académies.

Continuer la lecture de « Henri Mondor, médecin, chirurgien et historien de la littérature. »

Guillaume Postel, orientaliste, philologue et théosophe.

Guillaume Postel est né le 25 mars 1510 dans le hameau de la Dolerie sur la paroisse de Barenton (dans le diocèse d’Avranches). Il s’est éteint le 6 septembre 1581, à Paris selon ses anciens biographes, mais il semblerait qu’il soit plutôt mort dans la ferme qu’il possédait à Trappes. C’est un orientaliste, un philologue et un théosophe français de confession catholique. Esprit universel et cosmopolite, Postel est le représentant français le plus caractéristique de la kabbale chrétienne.

Ses parents meurent de la peste quand il a huit ans. Très précoce, il commence à enseigner à l’âge de treize ans à Sagy afin de payer son voyage vers Paris. Mais dès son arrivée dans la capitale, un malfaiteur lui vole son argent et ses vêtements. Il tombe gravement malade, avec de la diarrhée saignante, et reste dix-huit mois dans un hôpital. Ensuite il

Continuer la lecture de « Guillaume Postel, orientaliste, philologue et théosophe. »

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.

Retour vers le haut de page