Le traité de Verdun (843).

Par le traité de Verdun, conclu en août 843, les trois fils survivants de Louis le Pieux, les petits-fils de Charlemagne, se partagent ses territoires, l’empire carolingien, en trois royaumes. Il est souvent présenté comme le début de la dissolution de l’empire unitaire de Charlemagne, consacrant ainsi sa division, qui s’avérera en fait définitive (si l’on met de côté une éphémère réunification sous le règne de Charles III le Gros), et du même coup l’un des principaux actes fondateurs de ce qui deviendra la France. Ce traité est la conséquence de l’application de la coutume franque qui est basée sur le partage de l’héritage entre tous les fils héritiers plutôt que son attribution seulement au fils aîné, en dépit de la règle de primogéniture agnatique (masculine) appliquée chez les Romains.

Le texte du traité, perdu, ne nous est pas connu. Les annales de Saint-Bertin ou les annales de Fulda relatent cet événement d’une manière laconique et imprécise.

C’est à la suite de ce traité que la zone géographique appelée « Gaule » depuis plus de mille ans est désignée désormais sous le nom de « Francie occidentale », qui donnera le terme « France » ultérieurement.

Continuer la lecture de « Le traité de Verdun (843). »

Le traité de Rome (1957).

Le traité instituant la Communauté économique européenne (TCEE), aussi appelé traité de Rome, ou encore traité sur le fonctionnement de l’Union européenne (TFUE) est un traité signé le 25 mars 1957 à Rome (Italie) entre

six pays : Allemagne de l’Ouest, Belgique, France, Italie, Luxembourg et Pays-Bas. Le même jour, les mêmes pays signent le traité Euratom ; les deux traités crééent respectivement la Communauté économique européenne et la Communauté européenne de l’énergie atomique. Le TCEE est élargi en 1973 au Danemark, au Royaume-Uni et à l’Irlande, en 1981 à la Grèce et en 1986 à l’Espagne et au Portugal, soit au total, à terme, un traité entre 12 États. Entré en vigueur le 1er janvier 1958, il institue le marché commun européen et a défini les bases de la politique

agricole commune mise en œuvre en 1962. Il est modifié à plusieurs reprises avant de connaître des changements majeurs, avec l’Acte unique européen signé en 1986, puis le traité de Maastricht, signé en 1992 entre les 12 États membres de la CEE et entré en vigueur le 1er novembre 1993. Il prend alors le nom de traité instituant la Communauté européenne. Une nouvelle modification importante a lieu avec l’entrée en vigueur du traité de Lisbonne, signé en 2007 et entré en vigueur le 1er décembre 2009, date à laquelle il devient le traité sur le fonctionnement de l’Union européenne (TFUE).


Continuer la lecture de « Le traité de Rome (1957). »

La ferronnerie.

La ferronnerie est l’art et la technique du travail du fer à la forge, à l’étampe ou au marteau. Les ouvrages de ferronnerie sont réalisés par un ferronnier ou un forgeron.

Aucun traité de serrurerie antérieur au XVIIe siècle n’a été conservé ; le premier traité qui nous soit parvenu fut écrit par Mathurin Jousse en 1627, suivi en 1762 par l’Art du serrurier rédigé par Duhamel du Monceau.

La ferronnerie a connu un développement très important au XIXe siècle avec l’apparition de la fonderie et la diffusion de modèles industriels en fonte.

Continuer la lecture de « La ferronnerie. »

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.

Retour vers le haut de page