Le service postal ambulant, 1842-1994.

Dès l’avènement du chemin de fer, l’idée de transporter le courrier pour accélérer l’acheminement de la correspondance naît très rapidement. L’Angleterre en 1838, la Belgique en 1840 sont les premiers pays à mettre en circulation des bureaux de poste ambulants. La France est longtemps réticente à cause, notamment, des améliorations successives apportées au service des malles-poste à chevaux.

Cependant, François-Donat Blumstein, inspecteur des postes en Alsace, élabore un projet de transport et de tri de courrier par chemin de fer. Le 1er août 1842, il organise le premier transport de dépêches sur la ligne de chemin de fer de Strasbourg à Bâle. Puis, des expériences sont tentées entre Paris et des bureaux de poste de l’Eure en 1843, entre Paris et Rouen en 1844.

Continuer la lecture de « Le service postal ambulant, 1842-1994. »

Le Palais de Fontainebleau.

Célèbre dans le monde entier, elle a grandi avec les rois et les empereurs. À une heure de Paris, Fontainebleau attends les amoureux de l’histoire tout comme les fous de nature.

Le palais de Fontainebleau est incontournable. Inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, c’est un véritable bijou architectural de 1 500 pièces où huit siècles de présence souveraine se sont écoulés. Ce voyage dans le temps débute au

Continuer la lecture de « Le Palais de Fontainebleau. »

Jeanne-Françoise Julie Adélaïde Bernard, dite Juliette Récamier, femme de lettres.

Jeanne Françoise Julie Adélaïde Bernard, à la ville Madame Jacques Récamier dite Juliette ou Julie Récamier, née le 3 décembre 1777 à Lyon et morte le 11 mai 1849 à Paris, est une femme de lettres française dont le salon parisien réunit, à partir du Directoire et jusqu’à la monarchie de Juillet, les plus grandes célébrités du monde politique, littéraire et artistique.Beauté, mystère, sont les termes les plus souvent employés pour parler de Julie Bernard devenue, en pleine Terreur, la troublante et célèbre Juliette Récamier. Elevée dans un milieu bourgeois, elle aura, dès sa plus tendre enfance, au Couvent de la Déserte, la révélation de la puissance du charme, ce charme que, toute sa vie, aidée par sa mère, elle-même très belle, elle saura cultiver. Elle en jouera même avec

perfection. Femme-enfant, gâtée par un mari admiratif, elle va profiter d’une liberté digne des femmes les plus modernes d’aujourd’hui. Coquette née, elle trouvera une véritable jouissance à se faire courtiser ; ses amoureux, platoniques et passionnés, viendront de tous les milieux pourvu qu’ils soient hommes en Nue, ses relations auront également l’avantage de servir les affaires d’un mari banquier qui doit savoir ménager tous les partis. Le premier de ces fous d’amour sera le propre frère du Consul : Louis Bonaparte, mais Eugène de

Continuer la lecture de « Jeanne-Françoise Julie Adélaïde Bernard, dite Juliette Récamier, femme de lettres. »

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.

Retour vers le haut de page